Attaquée en justice par son ex-manager, Mariah Carey refuse de fournir ses dossiers médicaux

PROCES La santé mentale de la diva et son usage de substances illicites sont mis en cause

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Mariah Carey
La chanteuse Mariah Carey — WENN

Les ennuis judiciaires de Mariah Carey se poursuivent. Poursuivie par son ancienne assistante, en janvier dernier, c’est aujourd’hui son ex-manager Stella Bulochnikov qui l’assigne devant les juges. L’ancienne collaboratrice de la diva exige qu’elle présente ses dossiers médicaux à la justice.

Selon des documents obtenus par le site américain The Blast, il s’agirait de déterminer « l’état mental et les fonctions cognitives perturbés de Mariah Carey, ses épisodes maniaques, sa psychose et ses délires », mais également sa « consommation d’alcool et/ou de marijuana, drogues illégales et/ou narcotiques ».

Stella Bulochnikov aurait également en sa possession des preuves qui montrent que l’artiste ne suit pas le traitement qui lui a été prescrit pour ses troubles bipolaires. Des accusations réfutées par Mariah Carey.

 

La diva nie en bloc

La diva estime que son ancienne employée ne cherche qu’à la « harceler », à « l’embarrasser » et violer son intimité. Saisissant à son tour la justice, elle a déposé une requête faire annuler cette demande et réclame environ 9.060 euros (10.215 dollars américains) d’amende contre Stella Bulochnikov.

Cette citation à comparaître est en lien direct avec les poursuites engagées par l’ancienne assistante de la starLianna Azarian. Pour rappel, elle avait attaqué Mariah Carey et Stella Bulochnikov pour harcèlement sexuel, voie de fait, détresse émotionnelle et licenciement abusif. Des accusations niées par la diva. Mais l’action en justice de Stella Bulochnikov pourrait bien donner du crédit aux accusations de l’assistante lésée.