La justice abandonne les poursuites contre Jussie Smollett, accusé d'avoir mis en scène son agression

JUSTICE Ce mardi, le tribunal de Chicago a abandonné les poursuites contre le comédien de la série «Empire»

F.R.

— 

Jussie Smollett, au côté de son avocate Tina Glandian, le 14 mars 2019.
Jussie Smollett, au côté de son avocate Tina Glandian, le 14 mars 2019. — E. JASON WAMBSGANS / POOL / AFP

Son casier judiciaire reste vierge. Ce mardi matin, la justice américaine a abandonné toutes les poursuites contre l’acteur Jussie Smollett, qui était soupçonné d’avoir mis en scène l’agression dont il disait avoir été victime en janvier à Chicago.

« Après avoir passé en revue les éléments et les circonstances de l’affaire, y compris le fait que M. Smollett ait accepté les travaux d’intérêt général au sein de la communauté qu’il accepte de verser le montant de sa caution à la ville de Chicago, nous pensons que cette issue est la meilleure manière de clore cette affaire », a annoncé le procureur dans un communiqué.

« Une victime vilipendée »

Les avocats de Jussie Smollett clament l’innocence de leur client. « Il est une victime qui a été vilipendée et présentée comme coupable, à cause de remarques fausses et hors de propos qui ont conduit le public à en tirer des conclusions hâtives », ont-ils réagi.

L’acteur lui, a déclaré aux médias à sa sortie du tribunal qu’il « a dit la vérité dès le premier jour » et qu’il ne serait pas « le fils de [sa] mère, s’il avait été capable de faire ce dont on l’accuse ». « Je connais mon histoire et je ne voudrais pas mettre ma famille, nos vies ou le mouvement dans une telle situation. Je n’aimerais rien de plus que de retourner travailler et reprendre le cours de ma vie. Mais ne vous y trompez pas, je continuerai à me battre pour la justice, l’égalité des personnes marginalisées », a-t-il ajouté après avoir remercié ses soutiens.

Fin janvier, Jussie Smolett avait assuré avoir été victime d’un crime haineux. Il racontait avoir été agressé par deux hommes blancs cagoulés qui auraient proféré des insultes homophobes et racistes ainsi que « Make America great again », le slogan de campagne de Donald Trump.

Les scénaristes de la série «Empire» ont réagi

L’affaire a connu un rebondissement lorsque, fin février, l’acteur a été été inculpé pour dépôt de fausse plainte. Le surintendant de la police de Chicago, Eddie Johnson, avançait que Jussie Smollett aurait « payé 3.500 dollars [deux hommes de son entourage] pour mettre en scène cette attaque ».

Dans la foulée de ces révélations, les producteurs de la série Empire ont « décidé d’enlever le personnage » joué par Jussie Smollett des deux derniers épisodes de la saison 5 alors en cours de diffusion, pour « éviter davantage de perturbations sur le plateau ». Ce mardi, les scénaristes d’Empire ont réagi à l’abandon des poursuites contre l’acteur par un clin d’œil et le message « Rendez-vous mercredi ».