J.K. Rowling met ses fans en colère à propos de l’homosexualité de Dumbledore

HARRY POTTER Les adeptes de « Harry Potter » auraient préféré qu’elle en parle dans les livres et les films

20 Minutes avec agences

— 

L'auteure J.K. Rowling.
L'auteure J.K. Rowling. — WENN

Les fans des aventures de Poudlard sont en colère. Ils ont longtemps reproché à J. K. Rowling de ne pas avoir inclus de personnage LGBTQ + dans ses ouvrages. Elle a révélé depuis que le professeur Dumbledore était gay. Les fans s’attendaient alors à voir cette homosexualité mentionnée dans la nouvelle franchise, Les Animaux fantastiques, mais rien. L’auteure a enfin lâché le morceau dans les bonus du blu-ray à sortir des Crimes de Grindelwald, d’après Radio Times : il y a bien eu « une histoire d’amour passionnelle » entre Dumbledore et Grindelwald.

Et cette révélation met les lecteurs à nouveau de mauvaise humeur.

Les fans ne veulent plus du off

Pourquoi J. K. Rowling ne l’écrit-elle pas concrètement dans ses ouvrages et dans les films ?

« J. K. Rowling confirme que certains de ses personnages des livres et des films sont gays, sauf dans les livres et les films », déplore le journaliste Eric D. Snider.

« J’aimerais que J. K. Rowling laisse “Harry Potter” tranquille. Elle a dégradé la franchise avec L’Enfant maudit et elle continue d’écrire sa propre fan-fiction, pourquoi ne pas inclure ça dans les livres originaux ? Elle dégrade une franchise aimée pour rester à la page, triste », déplore cette autre internaute.

« Les gens ont raison d’être en colère contre les annonces ridicules post-publication sur la sexualité et la vie sexuelle imaginaire de Dumbledore. A moins qu’il y ait eu une note de l’éditeur ou qu’on l’ait forcée à couper quelques scènes gays, elle cherche simplement à attirer l’attention », ajoute cet autre.

J. K. Rowling se justifie en expliquant qu’elle est « moins intéressée par le côté sexuel (…) que par les émotions qu’ils ont ressenties l’un pour l’autre, ce qui est, au final, la chose la plus fascinante dans toute relation humaine ».