Louis Vuitton ne commercialisera pas les pièces inspirées par Michael Jackson

POLEMIQUE Virgil Abloh, le directeur artistique de la maison française, l’a confirmé

20 Minutes avec agences

— 

Un mannequin au défilé Louis Vuitton de janvier 2019
Un mannequin au défilé Louis Vuitton de janvier 2019 — COVER IMAGES

Dans la collection Homme Automne/Hiver 2019 de Louis Vuitton, Virgil Abloh, le directeur artistique de la maison, a réalisé plusieurs pièces rendant hommage à Michael Jackson. Seulement, avec le scandale provoqué par le documentaire Leaving Neverland, difficile de maintenir les références à celui qui est de nouveau accusé de pédophilie. Les pièces ne seront donc pas mises en vente.

« Mon intention avec cette collection était de faire référence à Michael Jackson en tant qu’artiste de pop culture. Je ne faisais référence qu’à sa vie publique, que nous connaissons tous, et à ce qu’il nous a laissé, qui a influencé une génération d’artistes et de créateurs », a expliqué Virgil Abloh dans un communiqué relayé par le Guardian.

Mission : Impossible

La direction de Louis Vuitton a confirmé que les vêtements et accessoires s’inspirant de Michael Jackson ne seront pas commercialisés. « Nous considérons que les allégations faites dans ce documentaire sont profondément troublantes et dérangeantes. (…) La sécurité des enfants et leur bien-être sont de la plus haute importance pour Louis Vuitton. Nous sommes entièrement dédiés à défendre cette cause », a fait savoir le PDG du label, Michael Burke.

La maison française assure par ailleurs ne pas avoir été au courant du contenu du documentaire au moment de la création de la collection, qui a été présentée une semaine avant la toute première projection de Leaving Neverland au festival de Sundance.