Charlie Hunnam prend la défense de Netflix contre les critiques de Steven Spielberg

CINEMA Le réalisateur de « Indiana Jones » pense que les films produits par la plateforme de streaming n’ont rien à faire aux Oscars

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Charlie Hunnam au Festival  de Berlin
L'acteur Charlie Hunnam au Festival de Berlin — WENN

Charlie Hunnam pense que Netflix a toute sa place aux Oscars, contrairement à Steven Spielberg qui est monté récemment au créneau. Roma, le film d’Alfonso Cuaron, a en effet raflé plusieurs prix – dont certains importants – à la cérémonie alors que le film est sorti dans très peu de salles, tout en étant diffusé en streaming.

« Mon point de vue c'est qu'ils devraient pouvoir être éligibles parce que mon expérience, sur les tournages, m'a prouvé que le travail réalisé pour les créer, pour les monter, n'est pas différent. Je comprends que les gens qui ont un intérêt à maintenir le status quo soient de l'autre coté du débat et je comprends qu'ils s'expriment avec force. Mais je pense que c'est de la peur (…) et cette peur n'est pas fondée », a déclaré, à The Press Assiociation Charlie Hunnam, actuellement à l’affiche de Triple Frontière, diffusé sur Netflix.

Pas tout seul

Steven Spielberg n’est pas le seul à s’insurger contre la présence de Netflix dans les cérémonies de récompense dédiées au cinéma. Le festival de Cannes n’a pas vu non plus la plateforme de streaming d’un très bon œil. La polémique a démarré en 2017, lorsque deux films produits par le géant du streaming ont été sélectionnés.

En 2018, Netflix était absent de la montée des marches du Palais des Festivals.