VIDEO. John Lydon et Marky Ramone se sont pris le bec lors d'une conférence

CLASH Sex Pistols vs Ramones: punk is not dead

20 Minutes avec agences

— 

L'ancien Sex Pistols, John Lydon, alias Johnny Rotten
L'ancien Sex Pistols, John Lydon, alias Johnny Rotten — WENN

Ayant tous deux répondus présents à l’avant-première hollywoodienne du documentaire Punk cette semaine, John Lydon et Marky Ramone n’ont pas été loin d’en venir aux mains. Les deux icônes rock ont rejoué la vieille querelle de l’origine du punk, et ça n’a pas manqué.

Durant la conférence filmée par Rolling Stone, on peut entendre l’ancien batteur des Ramones affirmer que c’est son groupe qui a lancé le mouvement à New York. Et son comparse britannique des Sex Pistols, mieux connu sous le nom de Johnny Rotten, de s’agacer, rappelant que Marky n’était même pas « un des Ramones originaux ». De quoi finir d’échauffer les esprits !

C’est ça le punk !

« Tout ce que t’as fait, c’est voler l’image de Richard Hell [ce qu’avait plus ou moins confirmé Malcolm McLaren, manager des Sex Pistols, expliquant que l’artiste américain était leur source d’inspiration]. C’est tout ce que vous avez fait. Et la vraie star c’était Sid Vicious [le bassiste des Sex Pistols décédé d’une overdose en 1979] », a rétorqué Marky Ramone. Voyant le ton monter, la chanteuse Donita Sparks des géniales L7 a réussi à calmer le jeu. « Voilà, c’est ça le putain de punk rock, le voilà. Sale, pas répété, complètement fou », a-t-elle lancé.

Si deux des plus grandes sommités du mouvement originel n’ont plus forcément toutes leurs dents, John Lydon et Marky Ramones ont encore l’âge d’être punk