Contrat: EMI attaque à son tour Kanye West en justice

PROCES Le rappeur essaie de se débarrasser de son contrat avec le label

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Kanye West
Le rappeur Kanye West — WENN

Kanye West contre EMI, acte 3, la contre-attaque. En janvier dernier, le rappeur et mari de Kim Kardashian lançait une action en justice pour sortir de ses engagements contractuels, qu’il comparaît à de la servitude. La semaine dernière, on apprenait en effet que selon les termes du contrat en question, l’artiste n’a pas le droit de partir à la retraite ni d’arrêter de travailler. 

EMI aurait pu laisser le procès suivre son cours et voir si la justice lui donnait raison, mais le label a décidé de répliquer. D’après USA Today, EMI attaquerait Ye en justice pour « sa volonté de manquer à ses engagements et obligations contractuels avec la société ».

Gros sous

Concrètement, la maison de disques affirme que le contrat a été signé en 2003 et que Kanye West a autorisé sept modifications et extensions depuis, la dernière en 2014. En échange, il aurait reçu « plusieurs dizaines de millions de dollars d’avances ».

Par ailleurs, le contrat ayant été signé à New York, il ne peut pas être soumis aux lois de Californie, qui interdisent les contrats dits de « servitude ». Là où l’affaire pourrait encore se compliquer pour Kanye West, c’est qu’EMI réclame en plus des dommages et intérêts et le remboursement de ses frais d’avocat.