Les deux petites-amies de R. Kelly prennent sa défense et accusent leurs parents

PEOPLE Les parents de Joycelyn Savage et Azriel Clary affirment qu’elles sont victimes d’un lavage de cerveau

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur R.Kelly à New York
Le chanteur R.Kelly à New York — WENN
  • R. Kelly est mis en examen pour agression sexuelle aggravée sur quatre jeunes femmes.
  • Le chanteur de R&B a été innocenté en 2008 lors d’un procès pour détention d’images pédopornographiques.
  • Depuis plus de 20 ans, l’interprète de «I believe I can fly» est accusé d’abuser sexuellement de jeunes femmes mineures, des accusations compilées dans le documentaire « Surviving R. Kelly ».

R. Kelly partage sa vie avec deux jeunes femmes, Joycelyn Savage (23 ans) et Azriel Clary (21 ans), qui sont venues prendre sa défense dans This Morning, sur CBS, la même émission à laquelle le chanteur de R & B a participé. Les parents des compagnes de l’interprète de I believe I can fly affirment de leur côté qu’elles ont été soumises à un lavage de cerveau et que R. Kelly en a fait ses esclaves sexuelles.

Elles ont démenti de concert les accusations de leurs parents dans une interview assez ahurissante au cours de laquelle les cris et les larmes ont une nouvelle fois fusé.

Tout va bien

Joycelyn Savage et Azriel Clary ont tout d’abord défendu leur relation avec R. Kelly. « Nous vivons avec lui, nous sommes en couple avec lui », a déclaré Azriel Clary. « Une relation très forte », a ajouté Joycelyn Savage, les deux confirmant être amoureuses du chanteur et vivre un triangle amoureux serein. Elles s’en sont ensuite prises à leurs parents. Azriel Clary affirme que son père est un « menteur et un manipulateur ». Elle l’accuse de l’avoir poussée à mentir sur son âge auprès de R. Kelly lors de leur première rencontre et de « prendre des photos avec lui, de faire des sex-tapes » pour « le faire chanter ». Puis elle a fondu en larmes et s’est mise à crier que ceux qui croient ses parents sont « des ignorants et putain de stupides ».

R. Kelly, qui était en coulisses pendant l’interview de ses compagnes, se trouve toujours en détention dans le cadre de la procédure engagée par son ex-femme qui réclame 161.000 dollars de pension alimentaire impayée. Le chanteur de 52 ans risque également jusqu’à 70 ans de prison s’il est reconnu coupable d’agression sexuelle aggravée sur quatre jeunes femmes, dont trois mineures au moment des faits. Une autre enquête a été ouverte à Detroit suite aux accusations de viol d’une autre femme lorsqu’elle avait 13 ans.