Kensington Palace protège Kate Middleton et Meghan Markle des trolls

CYBERHARCELEMENT Les commentaires sur les réseaux sociaux devenaient de plus en plus haineux envers les duchesses

20 Minutes avec agences

— 

Les duchesses Kate Middleton et Meghan Markle sur le chemin de la messe de Noël
Les duchesses Kate Middleton et Meghan Markle sur le chemin de la messe de Noël — WENN

Comment museler les trolls qui s’en prennent à Meghan Markle et Kate Middleton ? C’est la question épineuse que se pose Kensington Palace depuis quelques mois, et il semblerait qu’une réponse a été trouvée. Ce lundi, la famille royale britannique a publié sur tous ses comptes sur les réseaux sociaux une charte qui invite à créer un espace de discussion sain et respectueux.

Les commentaires « obscènes, choquants, menaçants, abusifs, haineux ou provocateurs » pourront donc être effacés, voire « signalés à la police » si nécessaire. La charte concerne les comptes de la famille royale, ainsi que ceux réservés au prince Charles, et à ses fils, les princes William et Harry.

Temps perdu

Les comptes The Royal Family, sur Instagram, Twitter, et Facebook comptent au total près de 15 millions d’abonnés, hors de question, donc, de les laisser aux mains d’utilisateurs qui feraient perdre un temps fou aux community managers de Buckingham. Le mois dernier, le Guardian s’était d’ailleurs fait l’écho des problèmes rencontrés par le cyber-staff royal. Les trolls sont désormais prévenus.