21 Savage a été libéré sous caution du centre de détention de l’immigration US

HIP-HOP Le rappeur a passé neuf jours en détention après avoir été arrêté par les services d’immigration américains pour défaut de visa

Caroline Madjar

— 

Le rappeur 21 Savage
Le rappeur 21 Savage — WENN

Le rappeur 21 Savage a retrouvé sa liberté. She’yaa Bin Abraham-Joseph, de son vrai nom, vient de passer neuf jours dans un centre de détention de l’ICE (Immigration and Customs Enforcement), les services d’immigration américains. Ces derniers reprochent à l’artiste d’être resté sur le sol américain sans visa valide.

« Durant les dernières 24 heures, avec les Grammy Awards auxquels il devait assister et se produire, nous avons été informés que She’yaa avait obtenu une audience en urgence. Aujourd’hui, 21 Savage a été libéré sous caution. Il a gagné sa liberté », ont fait savoir ses représentants légaux, Charles Kuck, Dina Laporte et Alex Spiro, dans un communiqué relayé par le Guardian.

Une première victoire

Cette liberté sous caution est une bonne nouvelle pour l’artiste de 26 ans, également père de trois enfants nés aux Etats-Unis (donc de nationalité américaine), mais rien ne garantit qu’il pourra rester sur le territoire.

21 Savage doit encore attendre la décision des services de l’immigration pour savoir s’il peut ou non vivre et travailler aux Etats-Unis ou bien s’il sera expulsé vers le Royaume-Uni, qu’il a quitté avec ses parents à l’âge de 7 ans et où il n’a jamais vécu depuis. Le rappeur, soutenu par Jay-Z, est en attente d’un visa U, accordé spécialement aux victimes de crime. Il a été victime d’une fusillade à l’âge de 21 ans.