Woody Allen porte plainte contre Amazon Studios

DROITS Le réalisateur réclame à son distributeur 68 millions de dollars pour ne pas avoir sorti « A Rainy Day in New York »…

Caroline Madjar

— 

Le réalisateur Woody Allen sur le tournage de A Rainy Day in New York
Le réalisateur Woody Allen sur le tournage de A Rainy Day in New York — WENN

Le dernier film de Woody Allen, A Rainy day in New York, n’est jamais sorti en salles et le réalisateur a décidé de porter plainte. Il accuse Amazon Studios, qui a financé et devait distribuer le film, de rupture de contrat.

« Amazon a essayé d’excuser ses actes en faisant référence à une accusation sans fondement portée contre M. Allen il y a vingt-cinq ans, mais Amazon connaissait parfaitement cette accusation (tout comme le public), avant qu’Amazon entre dans quatre contrats séparés avec M. Allen – et n’a pas fourni de base pour qu’Amazon mette fin au contrat », peut-on lire dans la plainte relayée par la BBC.

Dylan Farrow

Le long-métrage a connu un sévère coup d’arrêt lorsque Dylan Farrow a réitéré ses accusations. La fille adoptive de Mia Farrow et du réalisateur affirme depuis de nombreuses années avoir été abusée sexuellement par son père lorsqu’elle était enfant.

Woody Allen n’a jamais été mis en examen même après la plainte déposée par sa fille au début des années 1990. Le réalisateur de Manhattan, qui devait apparemment sortir quatre films avec Amazon, réclame des dommages « supérieurs à 68 millions de dollars en tant que paiement minimum garanti ».