VIDEO. Le réalisateur de «Leaving Neverland» tacle la famille de Michael Jackson

JUSTICE Dan Reed a défendu son documentaire de quatre heures durant lesquelles Wade Robson et James Safechuck accusent le Roi de la pop d’avoir abusé d’eux lorsqu’ils étaient mineurs…

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Michael Jackson à la sortie du tribunal de Santa Maria en 2005
Le chanteur Michael Jackson à la sortie du tribunal de Santa Maria en 2005 — WENN

Le réalisateur de Leaving Neverland, Dan Reed, s’est pris une volée de critiques de la part des héritiers de Michael Jackson, qui ont comparé son documentaire à un travail de « tabloïd ». Le documentariste a répondu de façon très ferme.

« Comment peut-on traiter un documentaire de quatre heures de "tabloïd" ? Ça me dépasse. Leur communiqué ne contient rien d’inquiétant ni aucune critique sur le film. Ils ne l’ont apparemment pas vu et je ne vais pas engager une conversation sur ce qu’ils racontent », a-t-il déclaré dans un communiqué relayé par USA Today.

Attaques infondées

Les héritiers du Roi de la pop ont également reproché à Dan Reed de ne pas avoir cherché d’autres témoignages et d’avoir « utilisé des allégations non corroborées qui se seraient supposément passées il y a 20 ans en les traitant comme des faits » venant de deux personnes qui ont déclaré le contraire sous serment lors du procès de Michael Jackson en 2005.

L’interprète de Bad avait été blanchi des accusations de pédophilie à l’époque. « Si des personnes ont également été intimes avec Michael Jackson, ont passé plusieurs nuits avec lui dans son lit sans être molestées, soit. Mais en aucun cas cela ne remet en cause l’histoire de ces deux individus. Que les héritiers disent "Vous n’avez pas parlé avec d’autres personnes abusées par Michael Jackson" est absurde », a ajouté le réalisateur de Leaving Neverland.