BTS: D'un début timide à la tribune de l'ONU, l'incroyable parcours du boys band de K-pop

KPOP Après avoir conquis la Corée puis tout le reste du monde, le boys band de K-pop BTS est invité d’honneur aux Grammy Awards…

Marion Sacuto

— 

BTS aux «American Music Awards 2017».
BTS aux «American Music Awards 2017». — 2017 American Music Awards
  • Groupe de musique le plus populaire sur les réseaux sociaux, BTS a séduit un public mondial avec sa K-Pop.
  • Invités aux Grammy Awards aussi bien qu’à la tribune de l’ONU, BTS est devenu un porte-parole de la culture coréenne.
  • « 20 Minutes » a recueilli des témoignages de jeunes Coréens pour avoir leur sentiment sur ce succès planétaire.

La formule est toujours la même. Organiser des auditions nationales, dénicher des talents, leur faire suivre des leçons de chant et de danse, puis lancer le groupe. Comme beaucoup d’autres stars de pop coréenne, c’est ainsi que les BTS se sont fait connaître en Asie en 2013.

Une caractéristique majeure les différencie cependant des autres groupes : ils n’ont pas été lancés par l’une des plus grosses maisons de production du pays (les « Big 3 »), mais se sont entraînés chez Big Hit Entertainment, une agence modeste qui ne comptait aucun artiste célèbre. Depuis, BTS est devenu un géant de la musique qui écoule des centaines de milliers de places de spectacles en un temps record et est le groupe le plus populaire au monde sur les réseaux sociaux. Ambassadeurs culturels de la Corée du Sud dans le monde, ils ont été invités aux prochains Grammy Awards, dimanche, à Los Angeles.

Qui est BTS, le groupe à la renommée internationale ?

Comment Jin, Suga, J-Hope, RM, Jimin, V et Jungkook, les sept membres de BTS, en sont-ils arrivés là ? Le président sud-coréen Moon Jae-In a lui-même sa petite explication, livrée sur Twitter : « La sincérité est au cœur de l’excellence de la danse et du chant des BTS. Ce pouvoir magique transforme le chagrin en espoir et les différences en similitude. Chacun des sept membres chante en restant fidèle à lui-même et à la vie qu’il veut mener. Leurs mélodies et leurs paroles transcendent les frontières, la langue, la culture et les institutions. Merci à BTS d’avoir diffusé de la joie en Corée et dans le monde grâce à leurs performances. »

On peut parler de leurs talents, d’un coup marketing de génie, de chance, mais aucun artiste ne peut aller aussi loin sans un ingrédient essentiel : les fans. La communauté de fans des BTS a un nom : les ARMY, qui sont plus de 15 millions à suivre le groupe sur Instagram. « Les BTS nous montrent beaucoup leur quotidien et paraissent plus accessibles que les autres groupes. Ils ne prennent pas les fans de haut, mais les accompagnent. On ne se dit pas qu’ils sont trop parfaits car ils ont un côté spontané, humain », explique Bleuenn, 21 ans, étudiante française en sociologie.

Le label du groupe Big Hit Entertainment a produit plusieurs émissions dévoilant la vie quotidienne des artistes. Parmi elles : « Run BTS ! », « BTS : Bon Voyage », « American Hustle Life » ou encore « Bangtan Bomb ». Autant de cartons d’audience en Corée. « C’est un business qui marche grâce aux fans. Ils font l’effort de nous faire venir dans leur vie de tous les jours. Même si ce rapprochement peut paraître fictif », développe Bleuenn.

Disquaire «Musica», spécialisé dans la vente d'albums de pop coréenne et de goodies à Paris
Disquaire «Musica», spécialisé dans la vente d'albums de pop coréenne et de goodies à Paris - Marion Sacuto

Ils sont engagés

Les BTS sont connus pour leur musique engagée. Ils parlent pour les jeunes en dénonçant les travers de la société coréenne et en abordant des thèmes plus larges comme la dépression avec « The Last » ou encore l’émancipation des femmes dans « 21st Century Girls ». « Le groupe parle de sujets graves qui me touchent beaucoup, comme dans “N.O.” ou “No More Dream” » explique Elise, 21 ans, fan de K-Pop depuis un an. Les deux chansons parlent pourtant de la pression qui repose sur les étudiants coréens et véritable enjeu de société là-bas. Dans leurs paroles les chanteurs incitent les fans à suivre leurs rêves plutôt que de les abandonner à cause des attentes familiales et sociétales. Un message qui semble toucher les jeunes du monde entier.

L’engagement de BTS dans certaines causes a dépassé le cadre de la musique. En août dernier ils ont pris part au projet Génération sans limites. Il s’agit d’un partenariat lancé par l’Unicef dans le cadre de la Stratégie jeunesse 2030, pour lutter contre le manque de perspectives d’éducation, de formation et d’emplois de qualité pour les jeunes. Partenaire du mouvement, le leader du groupe, RM, s’est exprimé dans un discours sur l’acceptation de soi lors de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Et en Corée du Sud, qu’en pense-t-on ?

En Corée du Sud, qu’on les aime ou qu’on les déteste, tout le monde connaît les BTS, figure emblématique de la Hallyu (soft power coréen aussi surnommé vague coréenne). Entre participation au concert de l’amitié franco-coréenne à Paris, discours devant l’assemblée des Nations unies à New York et tournées mondiales, les sept idoles sont connues pour faire rayonner la culture coréenne à travers le monde. Pour en savoir plus sur la perception que se font les Sud-Coréens du groupe, 20 minutes a récolté plusieurs témoignages.

Une forme de fierté domine chez Jisung, 28 ans : « Je pense que les BTS sont plus connus à l’étranger qu’en Corée. La K-pop a trouvé sa place dans la pop culture et est devenue un vrai business qui rapporte de milliards de dollars au pays. On est fier de ce qu’ils ont accompli et d’autres groupes auront peut-être plus de facilité à s’exporter grâce à leur succès. » Pour autant, la musique de BTS reste destinée à une jeune génération. « Ma petite-cousine est fan, explique Jongyeon, 24 ans… A leurs débuts ils faisaient du hip-hop et n’étaient pas très connus. Mais ils ne se sont pas arrêtés là, ils composent eux-mêmes leurs musiques et tous les membres du groupe participent à l’écriture des paroles et des mélodies. Ils se sont dirigés vers la pop et sont devenus de plus en plus célèbres. »

Après cinq ans de succès grandissant, les Coréens peinent finalement encore à réaliser l’ampleur du phénomène. « Je n’écoute pas de K-pop mais tout le monde en Corée a déjà entendu parler des BTS, que ce soit dans les médias ou dans son entourage, explique SeJun, 23 ans. Le groupe est surtout aimé des jeunes étudiants, les chansons entraînantes et les chorégraphies impressionnantes, ça ne rate jamais. Mais personne ne s’attendait à un tel succès à l’étranger. »