Ados transgenres, survivants de tueries... Les «blagues» de Louis C.K. ne passent pas

POLEMIQUE Des extraits de son spectacle ont fuité sur les réseaux sociaux...

V. J.
— 
Le comique Louis C.K., le 1er novembre 2016 sur scène à New York.
Le comique Louis C.K., le 1er novembre 2016 sur scène à New York. — Stephen Lovekin/Shutter/SIPA

Moins d'un an après les accusations et ses aveux de harcèlement sexuel, le comique américain Louis C.K. était déjà de retour sur scène, à New York et même à Paris. Il plaisantait sur ses problèmes de relations publiques, sur comment il avait perdu 35 millions de dollars en moins d’une heure. Et confirmait, au passage, sa relation avec la Française Blanche Gardin. Des apparitions que l’on pouvait penser ponctuelles, mais qui semblent être devenues la norme, comme s’il rodait un nouveau spectacle. Une vidéo publiée puis retirée de YouTube en révèle des blagues qui font polémique outre-Atlantique.

Il vomit les nouvelles générations

L’extrait sonore est réapparu sur Twitter, et on peut y entendre l’humoriste, sur la ritournelle du « on ne peut plus rien dire », s’en prendre aux nouvelles générations. « Ils sont "Nyeeah", dit-il d’une voix efféminée. Ils sont juste chiants. Ils te disent que tu ne devrais pas dire ça. Mais qui es-tu ? Une vieille dame ? "Nyeaaah, c’est inapproprié". Va te faire. » Il s’en prend ensuite aux adolescents qui s’identifient comme genre neutre : « Ils se croient de la royauté. Ils te disent comment les appeler. “Tu devrais t’adresser à moi avec le pronom "ils", car je m’identifie comme genre neutre". Ok, tu devrais t’adresser à moi avec le pronom “ici”, car je m’identifie comme un lieu : la chatte de ta mère. »

De génie du stand-up à vieux tonton réac

Quant aux survivants de la tuerie d’un lycée de Parkland, en Floride, Louis C.K. ne les épargne pas non plus. « Ils témoignent au Congrès, s’offusque-t-il. Tu viens d’un lycée où des enfants ont été tués, et je devrais donc t’écouter ? Ça fait de toi quelqu’un d’important ? Toi, tu ne t’es juste pas fait tirer dessus, tu as poussé un gros devant toi, et je devrais t’écouter ? »

Pour plusieurs internautes américains, il n’en faut pas plus pour que l’ancien génie du stand-up ait tourné vieux tonton réac, un comique qui ne fait plus rire que les supporters de Trump.