Miss France 2019: Chutes en cascade, lustre brisé... Les dernières répétitions mouvementées des prétendantes au titre

PREPARATION Vendredi après-midi, les trente prétendantes à la couronne de Miss France 2019 faisaient leurs premières répétitions en costume au Zénith de Lille, pour le meilleur et pour le pire…

Claire Barrois

— 

Les répétitions des candidates à Miss France 2019, au Palais Rameau.
Les répétitions des candidates à Miss France 2019, au Palais Rameau. — Sarah Alcalay/SIPA

Dans le milieu du spectacle, on dit souvent que pire est la répétition, meilleur sera le show. On peut donc s’attendre à un grand moment samedi soir, devant Miss France, à 21 heures, en direct sur TF1. Car vendredi après-midi, les répétitions ont été mouvementées (mais en même temps, c’est à ça que ça sert).

Sur scène de 14h à 19h un peu passées, les miss ont répété leurs tableaux. Cirque, Cabaret, Princesses, Pin up… Le spectacle de cette année est intitulé Les Miss font leur show et la mise en scène ne fera pas mentir ce titre. Pour la première fois, les trente jeunes femmes répétaient en costume, au Zénith de Lille. Et si pour les maillots de bain, il fallait braver le froid de la salle, pas franchement chauffée, et sa pudeur, pour les robes de princesses, c’était une autre paire de manches.

Et là, c’est la chute

Arrivées jeudi au Zénith, les jeunes femmes ont d’abord répété au Palais Rameau, où les escaliers étaient représentés par des scotchs sur le sol. Vendredi, elles ont dû affronter de vraies marches, en robe de princesses très bouffantes avec beaucoup de tissus et une longue traîne, et une fumée mystérieuse qui rendra sûrement très bien à l’écran, mais les a surtout empêchées de voir leurs pieds et les marches pendant une partie de la chorégraphie. Miss Aquitaine a dévalé les marches à un moment, causant une grande frayeur à toutes les équipes, et récoltant quelques bleus au passage. Miss Picardie est également tombée, Miss Normandie a manqué de perdre l’équilibre…

A la fin du tableau, c’est l’entrée de Maëva Coucke qui revient sur son règne. Elle répète son entrée, on vérifie que les vidéos fonctionnent… Puis c’est le moment de passer au tableau suivant. On remonte les lustres, et là, c’est le drame. La chaîne de l’un des deux se coince dans le lustre et le casse, envoyant des pampilles en verre se briser aux quatre coins de la salle et causant une énorme frayeur à tous, qui ont encore l’image de Maëva Coucke en dessous quelques minutes avant.

Heureusement, l’accident ne fait pas perdre son sens de l’humour à Jean-Pierre Foucault qui plaisante : « Pas de problème si j’étais en dessous, Nikos [Aliagas] est déjà là pour me remplacer, et derrière il y a Camille [Combal] au cas où. » Conclusion des événements : A priori, il n’y aura pas de lustre samedi soir, et la fumée sera limitée sur scène pour permettre aux miss de se mouvoir. De quoi peut-être éviter les chutes…