Kanye West clashe Drake et l'accuse de menacer sa famille

CLASH Cette fois-ci, ça va être difficile de les réconcilier...

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Kanye West au 50e anniversaire de Ralph Lauren à New York
Le rappeur Kanye West au 50e anniversaire de Ralph Lauren à New York — WENN

Officiellement, la hache de guerre entre Kanye West et Drake était enterrée… Et pourtant : ce jeudi, le conflit entre les deux rappeurs est reparti de plus belle. Dans une série de tweets frénétiques, le mari de Kim Kardashian a accusé la star canadienne, en vrac : de le menacer lui et sa famille, de s’en prendre à lui dans ses morceaux, d’être à l’origine d’un accident pendant un concert de Pusha T qui a gravement blessé un fan, de se moquer des gens qui ont des problèmes psychologiques, mais aussi de ses chaussures Yeezy, et d’oublier que c’est grâce à lui qu’il connaît une telle carrière.

A l’origine de ce « tweetstorm » de plus de 80 messages ? Apparemment un message de son équipe, qui lui indiquait que Drake voulait son autorisation pour les droits des samples de Say You Will de Kanye West sur son morceau Say What’s Real.

Guerre ouverte

Ye affirme même que l’interprète de God’s Plan le harcèle. « Je n’ai jamais été harcelé de ma vie et je ne le serai jamais… Je suis là si on veut parler. Nous avons besoin de montrer à tous ces fans que les hommes noirs peuvent se poser et parler sans finir en prison ou mort », a-t-il lancé dans un de ses nombreux tweets.

Dans cette diatribe, Travis Scott, le compagnon de sa belle-sœur Kylie Jenner, en a aussi pris pour son grade.

« Les gens vendent leur âme. Tu as eu un numéro 1 mais tu l’as obtenu en laissant ce mec vanner ton beau-frère. J’en ai parlé à Trav plus tôt aujourd’hui. Maintenant il me répond avec encore plus de menaces », a-t-il tweeté, en référence au morceau Sicko Mode de Travis Scott, sur lequel Drake se moquait ouvertement de Kanye West. Au bout de sa série spectaculaire de tweets, Ye a cependant voulu finir sur une note positive.

« Que de l’amour », a-t-il écrit. Difficile d’y croire.