Miss France: Qui est Lola Brengues, Miss Languedoc-Roussillon 2018?

CONCOURS DE BEAUTE « Lola a ses chances », assure la Montpelliéraine Aurore Kichenin, première dauphine de Miss France 2017…

Nicolas Bonzom

— 

Lola Brengues, Miss Languedoc-Roussillon, est l'une des favorites pour le titre de Miss France.
Lola Brengues, Miss Languedoc-Roussillon, est l'une des favorites pour le titre de Miss France. — Benjamin Decoin / SIPA
  • Lola Brengues est l’une des favorites du concours Miss France 2019. La jeune femme a été élue Miss Beaucaire avant de décrocher l’écharpe régionale.
  • « Au début, je n’osais pas, raconte-t-elle. Je regardais le concours à la télévision, ça m’a toujours plu. Mais je suis timide, et je n’ai jamais osé imaginer franchir le pas. »

Et si c’était elle ? Repérée par les suiveurs de l’élection et adulée sur les réseaux sociaux, Lola Brengues, Miss Languedoc-Roussillon, fait partie des favorites du concours Miss France 2019.

« Quand je perds un peu confiance en moi, ou quand je me demande un peu ce que je fais là, je lis les très nombreux messages de soutien que je reçois sur les réseaux sociaux, et ça me redonne de la force », sourit la jeune femme de 19 ans, qui fut d’abord sacrée Miss Beaucaire avant d’enfiler l’écharpe régionale. « Je me dis qu’il faut que je me donne à fond, pour ne pas décevoir les gens, confie-t-elle. Je suis très fière ! »

« Au début, je n’osais pas »

C’est sur Internet que la demoiselle a été repérée. Une amie, persuadée qu’elle ferait une parfaite miss, a publié une photo de Lola Brengues sur les réseaux sociaux, suscitant l’intérêt du comité régional de Miss France. « Au début, je n’osais pas, raconte la Gardoise. J’ai toujours regardé le concours à la télévision, ça m’a toujours plu. Mais je suis de nature timide, et je n’ai jamais osé imaginer franchir le pas. »

Les épreuves régionales, dont elle n’a fait qu’une bouchée, les premiers podiums, les interviews, les séances de shooting… Lola Brengues a pourtant fait rapidement son chemin au sein du concours, s’octroyant une place de choix sur les couvertures des magazines. Quant au voyage à l'Ile Maurice avec les autres prétendantes, elle n’en garde que d’excellents souvenirs, malgré quelques appréhensions au départ. « J’avais un peu peur que l’esprit de compétition soit difficile à gérer, mais finalement non, on s’est toutes bien entendu, reprend la jeune Gardoise. C’était l’une des premières fois de ma vie où je partais si loin. Avec ma famille, mes deux petites sœurs et mon chien, nous avions l’habitude de partir en camping-car sillonner la France ou l’Europe. »

« Lola a ses chances »

« Qu’elle fasse partie des favorites est justifié », indique le créateur montpelliérain Jérôme Blin, qui a dessiné une robe pour Lola Brengues, qu’elle doit porter lors des épreuves de présélection. « Au-delà de sa plastique, malgré son jeune âge, elle a de très belles qualités humaines. C’est une femme de cœur, humble. C’est bien aussi qu’on lui reconnaisse cela, car une Miss France est aussi là, je crois, pour défendre des causes. »

« Lola a ses chances », confie la Montpelliéraine Aurore Kichenin, Miss Languedoc-Roussillon 2016, première dauphine de Miss France 2017 et brillante candidate à Miss Monde 2017. « Elle est rayonnante. Elle est très douce, toujours souriante. En la préparant au concours avec les anciennes miss et le comité, nous nous sommes rendu compte qu’elle s’ouvrait au fur et à mesure, il y a eu une vraie évolution chez elle. »

Si sa première année de Sciences de la vie et de la terre à la faculté de Nîmes a été un peu bousculée par les préparatifs du concours, Lola Brengues ne démord pas de son rêve : devenir ingénieur en environnement. Mais si les bookmakers ont vu juste, il faudra d’abord, peut-être, passer l’année avec une couronne de Miss France sur la tête.