Shawn Mendes évoque les rumeurs sur son homosexualité et confie les avoir mal vécues

MUSIQUE Le chanteur canadien s’est confié au magazine « Rolling Stones » dont il fait la couverture du dernier numéro…

F.R.
— 
Shawn Mendes a chanté lors du défilé Victoria's Secret, le 8 novembre 2018.
Shawn Mendes a chanté lors du défilé Victoria's Secret, le 8 novembre 2018. — Evan Agostini/AP/SIPA

Alors que le concept de « masculinité toxique » est de plus en plus médiatisé, Shawn Mends donne une parfaite illustration de ce que ces injonctions à la virilité peuvent avoir de dévastatrices sur un homme. Le chanteur canadien, qui a récemment reçu un NRJ Music Award d’honneur, s’est confié au magazine américain Rolling Stones, dont il fait la une du dernier numéro, au sujet des rumeurs concernant son orientation sexuelle.

L’artiste de 20 ans, qui sera en concert à Paris et Montpellier en mars, raconte que « depuis cinq longues années » de nombreux internautes font des blagues en disant qu’il est un gay « dans le placard » et s’amusent à chercher dans ses gestes, ce qui corroborerait les ragots.

Cette malveillance génère beaucoup de stress pour Shawn Mendes qui explique qu’il lui arrive de visionner ses interviews pour analyser sa voix et son langage corporel.

« Qui ça intéresse que je sois gay ? »

« Au fond de mon cœur, j’éprouve le besoin d’être vu avec quelqu’un – une fille – en public, pour prouver aux gens que je ne suis pas gay, admet-il dans l’article mis en ligne ce lundi. Même si je sais au fond de moi que ce n’est pas une mauvaise chose [d’être ou d’avoir l’air homo]. Il y a toujours une partie de moi qui pense le contraire. Et je déteste cette partie de moi. »

L’an passé, Shawn Mendes a tenté de répondre aux rumeurs après avoir, une nouvelle fois, lu des commentaires sous ses vidéos YouTube. « Je me disais : "Bande de crétins, vous avez de la chance que je ne sois pas gay et terrifié à l’idée d’assumer mon homosexualité." Car c’est ce qui peut amener quelqu’un à se tuer. "Vous aimez mes chansons ? Vous m’aimez ? Qui ça intéresse que je sois gay ?" », se rappelle-t-il avoir pensé.

Paillettes sur les paupières

Or, sa vidéo postée sur Snapchat, dans laquelle il déclarait : « Premièrement, je ne suis pas homo. Deuxièmement, que je le sois ou non ne devrait rien changé », n’a pas eu l’effet escompté et n’a conduit qu’à faire enfler la rumeur.

Même chose quand Taylor Swift a posté en août sur ses réseaux sociaux une vidéo la montrant en train d’étaler des paillettes sur ses paupières sans qu’il rechigne. Elle est son amie et elle avait demandé son autorisation avant de mettre en ligne les images, mais cela n’a pas empêché Shawn Mendes d’avoir des sueurs froides au milieu de la nuit. « J’en étais malade, je me disais "Merde ! Pourquoi je l’ai laissée publier ça ? Je viens juste de tendre le bâton pour me faire battre" », avance-t-il à Rolling Stones.

Les mois ont passé et le jeune artiste assure désormais qu’il est heureux que cette facette de lui ait été montrée au détour de cette vidéo. Il raconte qu’enfant, il se maquillait les paupières pour amuser ses parents et précise qu’il a grandi avec quinze cousines auxquelles il faisait des nattes ou appliquait du vernis à ongles. « Peut-être que je suis un peu plus féminin – mais c’est comme ça. C’est ce qui fait que je suis moi », finit-il par déclarer celui qui rencontre le succès avec son troisième album éponyme sorti en mai.