Miss France 2019: Test de culture générale contre épreuve de sport, tous les talents sont valorisés

SPORT OU CULTURE, PAS BESOIN DE CHOISIR Pendant le voyage à l'Ile Maurice, les miss ont toutes les chances de se faire remarquer pour leurs talents...

De notre envoyée spéciale à l'Ile Maurice, Claire Barrois

— 

A gauche, les miss samedi soir lors de leur test de culture générale, et à droite, dimanche après-midi lors de leur épreuve de sport.
A gauche, les miss samedi soir lors de leur test de culture générale, et à droite, dimanche après-midi lors de leur épreuve de sport. — Laurent VU/SIPA
  • Le test de culture générale des miss est attendu chaque année avec impatience.
  • Cette année, Sylvie Tellier a aussi introduit une épreuve sportive.
  • Ces deux épreuves permettent de valoriser tous les profils de miss.

« On est des miss en compétition et on va se donner à fond. En s’amusaaant, tout le teeeemps. A toutes les miss qu’est-ce qu’on a dans le ventre ? De la salade verte et du thé chef ! » Vous aviez un doute sur l’esprit de groupe des candidates au titre de Miss France 2019 ? Vous voici rassurés avec le petit chant de guerre entonné juste avant l’ épreuve sportive durant laquelle elles se sont affrontées, dimanche après-midi, au lendemain de leur test de culture générale.

Les miss sont beaucoup plus détendues qu’au concours de culture générale, pour lequel elles révisaient depuis le début de la semaine. « Cette année, nous avons ajouté une épreuve sportive pour voir l’esprit d’équipe, explique Sylvie Tellier, la directrice générale de Miss France. En plus les Français aiment bien les sportives. C’est une course, les trois premières seront distinguées. C’est important pour tester le dynamisme, en mettre d’autres à l’honneur que celles du concours de culture générale. » Et en tant qu’amatrice de sport, inutile de préciser que Miss France 2002 est à fond.

Une ambiance de camp de vacances

Sylvie Tellier a participé à l’élaboration du parcours. Première étape, squats, puis burpees. Elle montre tout aux miss avant de courir avec elles le long de la plage pour leur permettre de repérer le parcours. « Celle qui fait l’épreuve d’eau, pas de lentilles de contact », prévient-elle. Les miss sont séparées en cinq groupes de six personnes, l’organisation a simplement désigné les cheffes d’équipe qui ont décidé du reste. Au cours de ce relais, elles se passent une noix de coco.

Miss Martinique en pleine course pendant l'épreuve sportive.
Miss Martinique en pleine course pendant l'épreuve sportive. - Laurent VU/SIPA

Avant le départ, les filles plaisantent, se mettent d’accord sur une stratégie et un cri de guerre. Dans cette ambiance de camp de vacances, elles ne se sont pas vraiment préparées physiquement mais se sont « reposées », nous précise Miss Ile-de-France, Alice Querette. Miss Nord-Pas-de-Calais, Annabelle Varane, a une infection dentaire désinfectée au rhum et anesthésiée au clou de girofle. Qu’importe, elle est motivée.

La belle course d’Annabelle Varane

Au coup de sifflet de Sylvie Tellier, les premières filles du relais partent. L’équipe blanche est en retard, mais remonte au moment de la course sur la plage. Lors de la course retour, Miss Nord-Pas-de-Calais, Annabelle Varane, anéantit ses concurrentes avec une foulée impressionnante. Elle offre ainsi la victoire à son équipe, les rouges, avec aussi Miss Franche-Comté, Miss Ile-de-France, Miss Rhône-Alpes et Miss Languedoc-Roussillon. Pas bêcheuse, quand on lui fait remarquer qu’elle cavale, elle répond : « Je fais de l’athlétisme, c’est pour ça. »

Miss Bretagne faisant des squats pendant l'épreuve sportive.
Miss Bretagne faisant des squats pendant l'épreuve sportive. - Laurent VU/SIPA

Toutes les miss sont d’accord avec Miss Franche Comté : « Ça fait du bien de ne pas être en concurrence pour une fois. Les miss c’est aussi la cohésion. » D’ailleurs, le soir, Sylvie Tellier les félicite, « épatée par [leur] préparation et [leur] esprit d’entraide ». « Vous pouvez toutes vous applaudir. » Mais place au gros morceau du voyage, le test de culture générale.

La moyenne pour toutes en culture générale

« D’une façon générale, vous pouvez toutes être super fières de vous parce que vous avez toutes la moyenne, précise Sylvie Tellier aux jeunes femmes avant d’annoncer les trois meilleures. A la troisième place avec 18/20 Miss Midi Pyrénées. A la deuxième place, avec 18,33, Miss Limousin. Et enfin à la première place, ce n’est pas un sans-faute, mais presque. Elle remporte ce test avec la note de 18,5, Miss Centre Val de Loire. »

« J’étais sûre d’avoir au-dessus de 15, mais je me suis trompée sur l’orthographe de Méditerranée et j’ai répondu que Wagner avait composé l’Ode à la joie, donc je ne pensais pas arriver première, se réjouit Miss Centre Val de Loire, Laurie Derouard. Je suis super contente. Je me sens mieux dans la compétition grâce à cette épreuve mais pas sûre d’être dans les douze sélectionnées. Mon équipe a terminé dernière en sport. Je me suis préparée physiquement, mais je ne suis pas endurante. La culture a compensé, tant mieux. » Et lui offre un tapis rouge pour la suite du concours.