Miss France 2019: Miss Limousin est aussi la créatrice de son propre costume régional

TALENTS Aude Destours avait participé au concours pour créer le costume régional du Limousin avant d'être élue miss de la région....

De notre envoyée spéciale à l'Ile Maurice, Claire Barrois

— 

Aude Destour, alias miss Limousin, entourée de ses croquis pour sa robe régionale.
Aude Destour, alias miss Limousin, entourée de ses croquis pour sa robe régionale. — Miss France / Studio Miss France

« Bon, je dessine vraiment comme un bébé hein… » C’est avec un peu de timidité, mais surtout beaucoup de fierté qu’Aude Destour, masseur-kinésithérapeuthe sportif de son état, a glissé sa particularité dans le concours de cette année. Par un joli concours de circonstances, la jeune femme de 24 ans s’est retrouvée dans le costume traditionnel de sa région dans lequel elle défilera le 15 décembre, lors de l’élection de Miss France 2019.

« J’ai toujours dessiné, mais j’ai arrêté quand j’étais en médecine, explique celle qui a décidé d’aller habiter dans le Limousin. Le fait d’être miss me permet d’exprimer mon côté créatif, artistique, que je n’avais pas dans le boulot. » Car l’élue n’en est pas à son premier mandat. L’année dernière, elle s’était déjà présentée à la tête de sa région et avait échoué de peu. Pas de problème pour la miss qui a continué à s’investir pour les miss. « Quand j’étais dauphine, j’ai dessiné un croquis. Je ne savais pas s’il avait été pris, je l’ai su après avoir été élue. Et inversement, personne ne savait que c’était moi qui l’avais dessiné à l’organisation Miss France. »

Le dessin, oui, la couture, non

Reine de beauté, créatrice de robe… Aude Destour a beaucoup de cordes à son arc, mais pas la couture. « La réalisation a été un peu plus difficile parce que je m’y connais très très peu en couture. Je travaille beaucoup, de 8h à 20h sans m’arrêter donc je n’avais pas non plus beaucoup de temps à y consacrer. Finalement, après quelques péripéties, le costume a été réalisé en une semaine par plein de petites mains. »

Des petites mains pour lesquelles elle est très reconnaissante. « Ce sont des partenaires du comité du Limousin et mes amies qui ont réalisé le costume. Et j’ai peint moi-même le tissu (mon parquet en a d’ailleurs souffert). C’est une grosse fierté de porter cette robe. »

De la dentelle et de la porcelaine

Dans le détail, la miss nous explique toute la symbolique de son costume : « Sur la tête, j’ai une fleur de châtaigner, l’emblème de ma région. Autour du cou, de la dentelle, caractéristique du costume traditionnel du Limousin. Normalement, il y a de longues bandes sombres et de la dentelle. J’ai gardé une petite touche de dentelle. La jupe est une cape réalisée à la main, en or, en hommage à la porcelaine de Limoge. Les dessins autour de la jupe ont été inspirés de la dernière collection de Bernardaud, une célèbre entreprise de porcelaine de Limoges. »

Quant à la forme, « si on retourne le dessin, ça fait une tasse », précise la miss qui ajoute qu'« il y a d’ailleurs beaucoup de jupons pour faire cet effet tasse. Ce sont des couleurs qu’on ne voit pas forcément sur les costumes limousins, mais qu’on retrouve sur la porcelaine d’antan. »

Une aura particulière le jour J

Si elle a bien pensé à toute la symbolique du Limousin, la miss n’a pas oublié l’essentiel : mettre en valeur celle qui la porte, aka elle-même. « Je crois que je suis la seule à porter un body », sourit-elle. Et quand on lui suggère qu’elle risque d’être émue en défilant avec, elle répond : « Je pense que je serai surtout très fière. » Nul doute que les téléspectateurs le verront sur son visage.