Zoë Kravitz était complexée par les conquêtes de son père

PEOPLE Mais cette expérience difficile à aider la fille de Lenny Kravitz à forger son caractère…

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Zoë Kravitz
L'actrice Zoë Kravitz — WENN

Pour Zoë Kravitz, grandir en ayant une rockstar doublée d’un sex-symbol pour père n’a pas toujours été facile. On peut le comprendre : difficile de vous construire en femme affirmée quand votre paternel sort avec Adriana Lima puis Nicole Kidman. « J’ai traversé une phase vraiment horrible », a déclaré la fille de Lenny Kravitz lors d’un entretien accordé à RollingStone.

« J’étais petite et matte de peau, entourée par de grandes blondes avec de la poitrine. Et mon père sortait avec des top-modèles, alors je me réveillais avec Adriana Lima pas loin. Je n’avais pas la beauté comme béquille, et j’en suis heureuse parce que j’ai dû développer ma personnalité », ajoute la star de Big Little Lies.

Bien dans sa peau

A l’approche de son trentième anniversaire, Zoë Kravitz semble en effet plus épanouie que jamais. Sa carrière d’actrice bat son plein et elle vient de se fiancer avec le comédien Karl Glusman.

Et pour ce qui est d’avoir confiance en elle, il suffit de jeter un œil à la couverture de Rolling Stone pour constater que Zoë Kravitz est bien dans sa peau ! A l’image de sa mère, Lisa Bonet​, 30 ans auparavant.