VIDEO. Neil Young est très en colère contre Donald Trump

MUSIQUE Le président américain continue à utiliser sa musique malgré son interdiction...

20 Minutes avec agences

— 

L'artiste Neil Young sur la scène du SSE Hydro de Glasgow en 2016
L'artiste Neil Young sur la scène du SSE Hydro de Glasgow en 2016 — WENN

Neil Young en a marre. C’est la deuxième fois en trois ans que le chanteur demande à Donald Trump d’arrêter d’utiliser sa musique à des fins politiques. En vain, apparemment. Dans un post sur son site officiel et sur les réseaux sociaux, l’auteur de Harvest vient de poster un message où il s’en prend violemment au président américain, qui s’est permis d’utiliser son titre Rockin' In The Free World.

« DT n’a pas ma permission pour utiliser Rockin' In The Free World. Légalement, il a le droit de le faire, mais ça va à l’encontre de ce que je souhaite. Je l’ai dit de manière très claire quand il l’a utilisé pour annoncer sa candidature. Je lui ai demandé à l’époque, dans une lettre ouverte, d’arrêter. Mais il a choisi de ne pas m’écouter, de la même manière qu’il refuse d’écouter toutes les voix qui s’élèvent en Amérique pour lui demander d’arrêter de mentir, d’insulter, de maltraiter et de mettre un terme à sa rhétorique dangereuse, cruelle et haineuse », a lancé la légende de la musique folk.

Jamais content

Neil Young n’a pourtant pas toujours tenu le même discours. Dans une interview pour Reuters en 2016, quelques mois après avoir demandé pour la première fois​ au président américain de ne pas jouer sa musique lors de meetings, le chanteur canadien expliquait qu’il était « ok » avec le fait que Donald Trump utilise un de ses tubes. Il lui reprochait alors uniquement de ne pas lui avoir demandé l’autorisation avant de s’en servir pour annoncer sa candidature aux présidentielles, en 2015.

Il semble avoir depuis changé d’avis.