20 Minutes : Actualités et infos en direct
EXPERIENCELes cinq (bonnes) raisons de lire «Toujours y croire», d'Iris Mittenaere

Les cinq (bonnes) raisons de lire «Toujours y croire», le livre d'Iris Mittenaere

EXPERIENCECe mercredi, Iris Mittenaere sort son livre «Toujours y croire», dans lequel elle revient sur son expérience de miss...
L'ancienne Miss France et Miss Univers Iris Mittenaere sort son livre «Toujours y croire» ce mercredi.
L'ancienne Miss France et Miss Univers Iris Mittenaere sort son livre «Toujours y croire» ce mercredi. - Darius Salimi
Claire Barrois

Claire Barrois

«J’avais envie de tout écrire tant que c’était encore frais. » Iris Mittenaere a confié son parcours de miss dans le livre Toujours y croire, qui sort ce mercredi. Si vous craignez une énième autobiographie insipide, détrompez-vous. Miss Univers 2017 partage sa vie (oui, quand même), mais aussi les dessous des miss, et des conseils pour se sentir belle et bien dans sa peau. Voici les raisons pour lesquelles on vous conseille de lire ce livre.

Voir l’envers du décor

Si vous aimez les miss, vous avez dû vous demander, à un moment, si elles s’entendaient vraiment bien ou si elles se faisaient des croche-pattes dans les coulisses. Eh bien, c’est les deux visiblement. « Certaines sont prêtes à tous les coups bas pour gagner. Comme voler du maquillage, subtiliser un portable pour accéder aux messageries, ou répandre des choses ignobles sur Internet. J’ai subi les trois, je sais de quoi je parle », raconte la miss page 69. Mais elle évoque aussi sa rencontre avec Camille Cerf, devenue l’une de ses meilleures amies.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Apprendre à se mettre en valeur

« Pour être Miss France, il faut à la fois être élégante, naturelle et savoir se faire remarquer. C’est un équilibre subtil à trouver », nous annonce Iris Mittenaere en page 61. Mais, pas avare, la jeune fille ne nous laisse pas nous débrouiller avec de grandes phrases et donne des conseils mode (« Ne cherchez pas à tout prix à vous faire remarquer »), maquillage (avec des fiches de maquillage de jour, de soirée, de « red carpet »), sport et nutrition. Tout y est pour être la plus belle et correspondre aux attentes des comités de miss.

Relativiser

On a toujours du mal à y croire, mais Iris Mittenaere a démarré dans la vie avec un énorme manque de confiance en elle, et, avant d’en gagner un peu, elle a appris à relativiser : « 19 décembre 2015, Zénith de Lille. Je ne crois pas un instant que je vais gagner. Un doublé avec Camille est peu probable, et puis il y a plus joli que moi. Inutile, cependant, de s’encombrer de pensées négatives. Ce qui m’importe le plus, c’est de rendre ce qu’on m’a donné : offrir un beau spectacle, ne pas tomber, ne pas trop bafouiller si je fais partie des 12 présélectionnées, et aller le plus loin possible » (page 94).

Apprendre à tout donner

A la fin de son règne de Miss France, Iris Mittenaere était un peu perdue. Arrivée à Miss Univers, elle l’était encore plus. Jusqu’à ce qu’elle se décide à entrer dans la compétition : « Si Pia Wurtzbach, la Miss Univers en titre, prend la parole, je m’approche d’elle au plus près pour être sur la photo. Tout cela me fait l’effet d’une grande comédie. Mais si j’avais respecté l’étiquette française, je serais restée assise sur ma chaise, j’aurais ri poliment avec mes voisines de table, et rien de tout ce qui a suivi ne serait arrivé. » (page 162).

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mieux connaître Iris Mittenaere

Vous êtes fan de la jeune femme ? Vous allez être servi ! Son enfance, ses photos, ses complexes, ses joies, ses peines. Tout est dans Toujours y croire. Et la jeune femme, sensible, n’hésite pas à dire ce qu’elle a ressenti dans toutes les situations. Mais le vrai plus de ce livre, ce sont les encadrés rédigés par les proches de la jeune femme : Ses parents, sa sœur, son maquilleur/coiffeur et ami, son agent et attaché de presse, Camille Cerf, Sylvie Tellier, ses copines de fac, d’anciennes miss, son entourage à Miss Univers… Ce livre n’est pas un monologue et là est sa force.

Sujets liés