Miss France 2019: «On s’est inspirés de la haute joaillerie, de couronnes princières», pour créer la couronne

INTERVIEW La couronne de Miss France 2019 a été dévoilée lundi soir et «20 Minutes» a interviewé sa créatrice...

Propos recueillis par Claire Barrois

— 

Miss France 2018, Maëva Coucke, présente la couronne de Miss France 2019.
Miss France 2018, Maëva Coucke, présente la couronne de Miss France 2019. — Julien d'Orcel
  • La couronne de Miss France est l'un de ses attributs les plus marquants.
  • Le bijoutier Julien d'Orcel crée les diadèmes des miss depuis dix ans.
  • Cette année, « Couleurs du temps » allie le blanc, le bleu saphir et le bleu turquoise.

Lundi soir, Julien d’Orcel dévoilait la couronne de Miss France 2019. Symbole du titre, le diadème change tous les ans, et chaque miss a une histoire particulière avec lui. Nous avons demandé à sa créatrice, Lise Couthier, chef de produit bijoux pour Julien d’Orcel, de nous raconter l’histoire du joyau de cette année, baptisée « Couleurs du temps ».

Est-ce la première fois que vous créez la couronne d’une miss ?

C’est ma cinquième couronne sur les dix qui ont été créées par Julien d’Orcel pour les Miss France. On essaie de proposer à chaque fois des motifs différents : Arrondis, courbes, ou au contraire motifs non répétitifs, types de pierres qui changent, en forme ou en couleur… Pendant six ans, les couronnes ont été totalement blanches, puis on a introduit des pierres de couleurs. Cette année on s’est renouvelés en mettant du blanc, du bleu saphir, celui de la couronne d’Iris Mittenaere, et on a introduit du bleu turquoise. L’année prochaine ce sera encore autre chose.

Quelles ont été vos inspirations ?

On voulait deux couleurs, donc il fallait des motifs harmonieux, en répétition pour que ça reste sobre et élégant. On s’est inspiré de la haute joaillerie, de couronnes princières. Nous avons choisi la thématique du ciel, du temps qui passe. La couronne est inspirée des contes de fées, des choses sur lesquelles on n’a pas d’emprises. Ça se traduit par les couleurs bleues, des motifs qui s’élèvent vers le ciel. Elle s’appelle « Couleurs du temps ».

Combien de temps prend la création de la couronne de Miss France ?

Une couronne, c’est onze mois de travail entre la réflexion et la réalisation finalisée. On commence le travail en janvier pour l’élection en décembre. Nous sommes une petite dizaine de personnes à travailler dessus entre la création et la fabrication qui comporte plusieurs corps de métiers (les maquettes, les pierres…).

Est-ce que la couronne doit suivre la mode ou au contraire être intemporelle ?

On a des modèles plus intemporels que d’autres. La couronne d’Iris répondait à la tendance de la pierre bleue, celle d’Alicia, à la tendance du diamant jaune. Ça dépend des moments. Celle de cette année est intemporelle, mais elle se distingue des autres. Nous avons associé deux couleurs, ce qui est quelque chose de vraiment à la mode dans la bijouterie.

Y a-t-il un cahier des charges de l’organisation Miss France ?

Nous faisons valider nos dessins à l’organisation Miss France avant de lancer la fabrication en ateliers. Mais le cahier des charges est monté en amont. Ils écoutent les avis de leurs clients, des internautes… S’ils veulent plutôt du rouge, l’organisation peut les écouter et nous demander ça. Globalement, ils peuvent demander de la perle, quelque chose de plus petit… Jusqu’à présent, ils ont préféré la continuité, mais un changement n’est pas impossible.

Combien vaut la couronne et y en a-t-il une factice pour les événements ou quand la miss est dans la foule ?

Le prix de la couronne est secret, comme l’endroit où elle est fabriquée, même si je peux dire que c’est un atelier en France. Je peux tout de même vous dire qu’il y a 1.228 pierres dessus. Les miss n’ont qu’une seule couronne, donc elles doivent en prendre vraiment soin.

Comment prend-on soin de sa couronne ?

Le plus délicat, c’est le transport. La couronne a une housse spéciale, un écrin molletonné. Il faut l’entreposer dans un endroit molletonné sans risque de rayures ou de casse. Quand Miss France la porte, le coiffeur fait attention à nouer les cheveux autour, il y a aussi un peigne de maintien intégré, voire un élastique pour éviter qu’elle tombe. Pour l’entretien, il faut juste passer un chiffon doux dessus.