L'ex-Miss France Marine Lorphelin dénonce les «mains aux fesses» reçues dans certains villages

#METOO Dans une interview à paraître, Miss France 2013 raconte avoir eu le sentiment d’être plus un « objet » qu’une femme respectée…

L.Br.

— 

Marine Lorphelin, le 3 juin 2018 à Paris.
Marine Lorphelin, le 3 juin 2018 à Paris. — HAEDRICH JEAN-MARC/SIPA

Interrogée sur le mouvement #BalanceTonPorc, Marine Lorphelin a évoqué dans une interview au site  Télé Loisirs les agressions sexuelles qu’elle a subies lors de son « règne » de Miss.

« Il faut pouvoir parler de ça librement et se défendre. » Elue Miss France en 2013, Marine Lorphelin s’est retrouvée confrontée à des gestes déplacés. (…) «Miss France est quelqu’un qui appartient aux Français. Et vraiment, il y a certaines personnes qui le ressentent comme ça. Et oui, j’ai eu des mains aux fesses par des Maires de certains villages. J’ai eu des gens qui m’ont sauté un peu dessus pour me faire un bisou.»

«Un objet » plutôt qu’une « femme respectée »

Des situations mal vécues par la jeune femme âgée alors de 19 ans. « Je me suis sentie agressée dans mon intimité et je me suis sentie comme un objet et pas comme une femme respectée », confie-t-elle.

Pour Marine Lorphelin, le mouvement #BalanceTonPorc a permis d'« ouvrir la parole ». « Je soutiendrai toujours les femmes qui n’acceptent aucun acte à tendance sexuelle », assure l’ex-Miss France. Avant elle, Camille Cerf, miss France 2015, avait dénoncé le harcèlement de rue  en filmant un homme qui l’abordait lourdement et de manière répétitive à la terrasse d’un café.