Entre stress et paillettes... Dans les coulisses du dernier show de Maëva Coucke et ses Miss

REPORTAGE « 20 Minutes » a jeté un œil sur ce qui se passait en dehors de la scène pendant le dernier spectacle des miss…

Claire Barrois

— 

Dans la loge des miss, coiffeurs, maquilleurs et candidates s'activent.
Dans la loge des miss, coiffeurs, maquilleurs et candidates s'activent. — C. Barrois / 20 Minutes
  • Vendredi soir, Miss Champagne-Ardenne, la dernière des 30 miss régionales était élue.
  • Entre le « show » des miss 2018 et la préparation des miss 2019, en coulisses, c’était l’effervescence.
  • 20 Minutes est allé à Tinqueux, près de Reims, voir, hors scène, comment se déroulaient spectacle et élection.

Vendredi soir, Maëva Coucke et ses dauphines donnaient leur dernier spectacle à l’occasion de l’élection de la dernière candidate à Miss France 2019, Miss Champagne-Ardenne. Et entre le spectacle des « anciennes » et l’élection des « nouvelles », en coulisses, il y a beaucoup de monde qui s’est affairé, histoire d’offrir aux 1.100 personnes venues au Kabaret de Tinqueux, près de Reims, un spectacle digne de ce nom.

Du côté de Maëva Coucke et ses dauphines, c’était presque la routine. C’est la trentième fois que Miss France 2018, Miss Corse, Miss Ile-de-France, Miss Champagne-Ardenne et Miss Aquitaine donnaient le spectacle des miss. Composé de tableaux et de robes créés pour Miss France, le spectacle a été un peu réadapté et a duré quarante minutes. Le temps de la délibération pour le jury.

L’effervescence en coulisses

Car il ne faut pas oublier qu’on était avant tout là pour élire Miss Champagne-Ardenne 2018. Et l’ambiance parmi les candidates est différente. Avant le début de l’élection, c’est l’effervescence dans les coulisses. Maquilleurs et coiffeurs font les dernières retouches. Quant aux miss, elles sont gagnées par le stress. La plupart d’entre elles n’ont rien réussi à manger de la journée, trac (et ventre plat) oblige.

Une fois le défilé en robe, le discours et le défilé en maillot de bain effectués, la prestation des miss est terminée. Si on peut lire le soulagement sur leur visage, on les voit surtout se ruer sur la nourriture mise à leur disposition sur une table. Le stress envolé et le défilé, ça creuse. Le spectacle de la promotion précédente leur laisse ensuite largement le temps de retrouver leurs esprits et d’enfiler leur robe de cocktail pour l’annonce des résultats.

Pas de temps à perdre

Du côté des anciennes, ça ne rigole pas. Les costumes des différents tableaux sont soigneusement disposés au plus près de la scène. Entre les tableaux, les miss ont environ deux minutes pour se changer. Elles n’ont donc pas de temps à perdre. Chacune, responsable de ses tenues, a elle-même vérifié que rien ne manquait et a rangé les vêtements et accessoires par ordre d’apparition sur scène. Camille Cerf, représentante de l’organisation Miss France ce soir, et Estelle Sabathier, ancienne Miss reconvertie en chargée de communication pour les miss, connaissent par cœur la mécanique et aident les miss à s’habiller et à se déshabiller.

Une fois le spectacle terminé, il leur reste l’étape la plus importante : le couronnement de la nouvelle miss. Derrière le rideau, les 13 candidates attendent, fébriles. Les anciennes miss se changent une dernière fois et enfilent leur robe de soirée en vitesse alors que le discours d’annonce a déjà commencé. Maëva Coucke arrive juste à temps. La dernière miss, Pamela Texier est élue. Et s’il y a beaucoup de déçues parmi ses concurrentes, la plupart sont surtout heureuses pour elle. Celles qui ont encore de l’énergie après la longue soirée (qui s’est terminée à 1h30) filent faire la fête. C’est ça aussi, l’esprit des miss.