Sting refuse les zones VIP à ses concerts en Russie et en Ukraine

MUSIQUE Sinon, c’est très simple, l'English Man ne chantera pas...

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Sting
Le chanteur Sting — WENN

Sting doit se produire en Russie ainsi qu’en Ukraine le mois prochain, mais le chanteur britannique a posé ses conditions : pas de carré VIP, sinon il ne chantera pas. Et à en croire, Ivan Gomelski, le promoteur des concerts russes qui auront lieu dans les villes de Yekaterinburg et Kazan, il y a une bonne raison à cela.

« Il ne veut pas voir de banquettes et de divans, il veut voir une fan zone pour laquelle les gens n’ont pas à payer trop cher », a-t-il déclaré lors d’un entretien relayé par Billboard. Et il en ira de même pour son concert à Kiev où l’artiste entend bien avoir son public face à lui sans qu’il soit coupé par un espace réservé aux plus fortunés.

Une pratique courante

Si cette demande a été faite par Sting, c’est qu’il sait que les salles de concert locales ont pour habitude de placer une zone VIP avec tables et fauteuils au plus près de la scène.

Le chanteur se produira avec Shaggy​ à Yekaterinburg le 5 novembre, à Kazan le 7, Saint-Pétersbourg le 9 et Moscou le 11. On saura très vite si les promoteurs ont bien respecté ses demandes.