Un mégot de gitanes à 319 euros? C'était la vente aux enchères des objets de Johnny Hallyday

HERITAGE La robe de mariée d'Adeline Blondiau, elle, n'a pas trouvé acquéreur...

20 Minutes avec AFP

— 

JOHNNY HALLYDAY EN CONCERT EN 1971
JOHNNY HALLYDAY EN CONCERT EN 1971 — LIDO/SIPA

Une centaine d'objets en lien avec Johnny Hallyday étaient mis en vente par la maison Coutau-Bégarie à Drouot samedi à Drout, à Paris, au lendemain de la sortie de l’album posthume du rockeur Mon pays, c’est l’amour. Une trentaine venait de la collection personnelle d’Adeline Blondieau, troisième épouse de Johnny Hallyday, un moyen pour elle de « tourner la page", écrit-elle en introduction du catalogue de la vente.

Des objets destinés à un futur musée ?

La pièce phare de cette collection, la robe de son premier mariage avec Johnny en 1990 n’a pas trouvé acquéreur. Cette robe tout en dentelles et fleurs brodées signée Nina Ricci, estimée entre 12 et 15.000 euros, n’a finalement pas dépassé son prix de réserve de 11.000 euros hors frais. Plusieurs objets ont eux été achetés par l’entourage de Johnny Hallyday, dont le blouson porté par l’artiste sur la mythique photo de la bande de Salut les Copains, adjugée à 9.500 euros sans frais, a révélé Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française et expert sur cette vente. Ces objets seront destinés, selon lui, à un futur musée en hommage au rockeur.

Record pour une veste Yves Saint Laurent

Le record est détenu par une veste du couturier Yves Saint Laurent portée par Johnny lors d’un concert en 1971 au Palais des Sports adjugée 25.520 euros avec frais. Parmi les objets insolites de la vente, des empreintes des visages de Johnny Hallyday, Charles Aznavour et Bourvil, ont trouvé acheteurs, un mégot de gitanes fumé par Johnny s’est quant à lui vendu à 319 euros avec frais. Au total, l’après-midi de vente aura rapporté 315.338 euros.