#MeToo: Alec Baldwin raconte jusqu’où des journalistes sont allés pour le traquer

#MeToo Ils voulaient vraiment trouver des histoires sordides sur l’acteur de « 30 Rock »…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Alec Baldwin
L'acteur Alec Baldwin — WENN

Le mouvement #MeToo a permis de libérer la parole des victimes d’abus sexuel, mais a aussi poussé certains à en savoir plus sur le comportement de célébrités, comme Alec Baldwin. La star du Saturday Night Live a en effet confié au Hollywood Reporter avoir été l’objet d’une enquête par des journalistes. Ils ont interrogé une actrice qui a tourné avec lui dans les années 1980 alors qu’elle était mineure afin de savoir s’il avait eu un comportement déplacé. Il a demandé à la publication de ne pas dévoiler son nom.

« Elle m’a appelée pour me dire : "une costumière leur a dit que tu m’avais sexuellement agressée, que j’étais constamment assise sur tes genoux et ils voulaient mon commentaire. Je leur ai dit que c’était ridicule et que tu ne m’avais jamais rien fait". Là, je me suis dit "Wow, ils cherchent des gens. C’est un feu qui a besoin d’être ravivé et ils viennent pour moi" », confie-t-il.

Pas une chasse aux sorcières

Pour autant, Alec Baldwin se refuse à parler de « chasse aux sorcières », « parce qu’une chasse aux sorcières implique qu’il y a très peu de vrai dans tout ça, alors qu’il y a beaucoup de faits avérés. Mais ce qui m’inquiète c’est qu’il s’agit d’un feu qui a besoin de petit bois constamment », explique l’acteur de 30 Rock.