L'actrice Olivia Munn dénonce le manque de soutien sur le tournage de «Predator»

#METOO La comédienne a dénoncé la présence d’un acteur condamné pour avoir tenté d’avoir un rapport avec une mineure…

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Olivia Munn
L'actrice Olivia Munn — WENN

L’actrice Olivia Munn s’est sentie isolée lorsqu’elle a dénoncé un des acteurs au passé trouble, qui jouait dans son prochain film Predator. La comédienne affirme depuis plusieurs jours que ses confrères, Trevante Rhodes, Augusto Aguilera, Boyd Holbrook, Thomas Jane, Keegan-Michael Key et Sterling K. Brown, avec qui elle partage l’affiche du remake du classique des années 1980 par Shane Black, l’auraient abandonnée pendant la promotion du film.

La raison, selon elle ? Ainsi qu’elle l’a expliqué à Vanity Fair, ils seraient mal à l’aise depuis qu’elle a dénoncé la production et le réalisateur pour avoir engagé un de leurs amis, un certain Steven Wilder Striegel, condamné pour avoir tenté d’avoir des rapports sexuels avec une mineure de 14 ans en 2010 sur Internet. Il avait plaidé coupable.

Des excuses tardives

Quand elle l’a appris le mois dernier, Olivia Munn a réclamé que sa scène soit coupée au montage, et elle n’a pas hésité à en parler publiquement. La production s’est immédiatement exécutée, mais l’actrice reproche aujourd’hui à son réalisateur de ne pas s’être excusé et à ses confrères de ne pas l’avoir soutenue.

Depuis, le réalisateur Shane Black a publié un communiqué dans lequel il fait son mea culpa (mais sans s’adresser directement à son actrice). Sterling K. Brown s’est excusé sur Twitter et Keegan-Michael Key également dans un communiqué. Trop tard ?

>> A lire aussi : Le réalisateur de «Rush Hour» accusé de violences sexuelles par 6 femmes