Dolores O'Riordan est morte noyée dans son bain

REVELATIONS Ce jeudi, plusieurs médias anglo-saxons révèlent que la chanteuse des Cranberries, décédée en janvier, est morte noyée dans sa chambre d’hôtel, à la suite d’une alcoolisation massive…

F.R.

— 

Dolores O'Riordan en concert à Cognac en juillet 2016.
Dolores O'Riordan en concert à Cognac en juillet 2016. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Ce jeudi, alors que Dolorès O’Riordan aurait eu 47 ans, de nouveaux éléments concernant les circonstances de sa mort ont été révélés. La chanteuse des Cranberries avait été retrouvée sans vie le 15 janvier, dans sa chambre de l’hôtel Hilton Park Lane à Londres (Angleterre).

Selon plusieurs médias anglo-saxons, l’enquête révèle que l’artiste est morte « immergée dans son bain, vêtue d’un pyjama ». Elle a été retrouvée « le nez et la bouche complètement submergés dans l’eau du bain » par une personne en charge du ménage, relate le Irish Mirror.

Un fort taux d’alcoolémie

Cinq mignonnettes vides provenant du mini-bar et une bouteille de champagne de 23 cl ont été retrouvées sur place, ainsi que des flacons de médicaments sur ordonnance contenant chacun un certain nombre de comprimés. Selon les examens toxicologiques, Dolores O’Riordan présentait un taux d’alcoolémie - de 300 mg par 100 ml de sang - quatre fois supérieur au taux autorisé par la loi pour prendre le volant au Royaume-Uni. Elle suivait également un traitement médicamenteux pour ses troubles bipolaires.

Un rapport final établi par le docteur Adam Combe établit que Dolores O’Riordan est morte noyée en conséquence d’une alcoolisation massive. L’enquête penche pour une mort accidentelle. La police n’avait trouvé sur les lieux aucune lettre de suicide écrit le Guardian et ne considérait pas son décès comme suspect.