VIDEO. Le dealer de la chanteuse Demi Lovato ne sera pas poursuivi

PEOPLE La loi américaine est claire...

20 Minutes avec agences

— 

Demi Lovato en concert le 25 juin 2018 à Londres
Demi Lovato en concert le 25 juin 2018 à Londres — WENN/SIPA

Si la chanteuse Demi Lovato est toujours en cure de désintoxication, le dealer qui lui a vendu les pilules l’ayant menée à l’hôpital ne sera pas poursuivi.

A post shared by Demi Lovato (@ddlovato) on

Brandon Johnson, qui a procuré la drogue à la jeune star, a expliqué à TMZ que Demi Lovato lui a demandé de venir chez elle, à Hollywood Hills, et qu’elle savait très bien que les cachets qu’il lui procurait étaient « risqués ». Cependant, d’après la loi Californienne, une overdose est classée comme « urgence médicale », et « infligée par soi-même ». Brandon Johnson ne risque donc rien légalement.

Désintoxication

Depuis sa supposée overdose, survenue le 24 juillet, Demi Lovato a décidé de se soigner.

Blonde-ish...... 💛

A post shared by Demi Lovato (@ddlovato) on

Selon TMZ, elle serait dans un centre de soin sur la côte Est américaine après avoir fait un rapide passage dans une cure située à Chicago. Demi Lovato​ se démène contre ses addictions depuis longtemps, un combat qu’elle n’a jamais caché à son public.

>> A lire aussi : VIDEO. La petite sœur de Demi Lovato remercie Dieu d'avoir encore sa sœur