Miss, mode d'emploi: Les trucs et astuces de Sylvie Tellier pour remporter l'écharpe

MISS FRANCE « 20 Minutes » part à la conquête de Miss France et espère grappiller une couronne de miss régionale…

Claire Barrois

— 

Miss Champagne Ardenne, Miss Midi Pyrenees, Miss Centre Val de Loire, Miss Bourgogne et Miss Poitou Charentes 2016 lors de la soirée officielle des candidates à Miss France 2017.
Miss Champagne Ardenne, Miss Midi Pyrenees, Miss Centre Val de Loire, Miss Bourgogne et Miss Poitou Charentes 2016 lors de la soirée officielle des candidates à Miss France 2017. — ANGELA ROSSI/SIPA
  • 20 Minutes a décidé de se mettre dans la peau d’une miss jusqu’à l’élection de Miss France 2019, le 15 décembre.
  • Coulisses, conseils… Nous allons passer en revue toutes les étapes qui mènent à la couronne suprême.
  • Alors que les régions sont en train d’élire leur représentante une par une, nous avons discuté du règlement avec Sylvie Tellier, qui nous a glissé des astuces pour réussir.

Vous avez toujours rêvé de devenir miss un jour ? Nous aussi ! Alors, en pleine période d’élections régionales, nous avons demandé à Sylvie Tellier ses conseils pour réaliser notre rêve. La patronne des miss nous a expliqué les subtilités du règlement de l’élection en région, celles de la charte de déontologie, et nous a donné quelques conseils personnels pour écraser la concurrence. A nous deux l’écharpe !

Alors, qu’est-ce qui peut faire la différence pour convaincre le jury lors des élections régionales ? « L’énergie, répond Sylvie Tellier de but en blanc. Au niveau régional, et ensuite au niveau de Miss France, l’énergie permet de capter le public et le jury. Ça change tout dans la démarche, la prise de parole… En revanche, le mauvais goût, la vulgarité et les fautes de français sont rédhibitoires, plus auprès du public que de notre côté d’ailleurs. »

« Misez sur les régions les moins peuplées »

Avide de conseils, on a poussé le bouchon un peu plus loin : y aurait-il des régions dans lesquelles il serait plus facile de se faire élire ? « N’allez pas dans le Nord-Pas-de-Calais ! Il y a toujours vingt finalistes, le nombre maximum autorisé, précise la directrice de l’organisation Miss France. Le Languedoc, la Côte d’Azur, la Lorraine et l’Ile-de-France sont aussi des régions historiquement difficiles à remporter. Misez plutôt sur les régions les moins peuplées, dans lesquelles il y a moins d’universités comme l’Auvergne, la Franche-Comté, la Corse… Globalement les régions qui n’ont jamais remporté Miss France. » Une fois ces conseils en poche, il ne reste plus qu’à étudier les subtilités du règlement.

  • « Etre née de sexe féminin. » Le deuxième point du règlement de l’élection en région ne laisse aucune possibilité à une personne transgenre d’être élue. « Pour l’instant, le concours n’est pas ouvert aux transgenres, et ça n’est pas en réflexion, confirme Sylvie Tellier. Nos règlements sont relativement inspirés des règlements des concours internationaux pour ne pas bloquer les jeunes filles aux étapes supérieures. Un jour, on fera peut-être un référendum. »
  • « Etre née entre le 1er novembre 1993 et le 1er novembre 2000. » Entendez, être âgée de 25 ans maximum. « Avant c’était 22 ans, j’ai repoussé à cause des cursus universitaires, précise la maman de 40 ans. A 22 ans, si on redouble, on est obligée de faire une année de césure pour se présenter à Miss France. On dit partout qu’on veut des jeunes femmes jolies, intelligentes etc., à nous de leur permettre de finir leurs études. Il faut également une limite parce qu’on demande aux miss de ne pas être mariées, de ne pas avoir d’enfants, et que vient un âge où toute femme veut avoir des enfants. »

On demande à Miss France de ne pas avoir d’enfants parce qu’elle est beaucoup trop sollicitée dans l’année, ça n’est vraiment pas compatible, pas décent. Je pleure déjà tous les week-ends en laissant mes enfants, une qui pleure, ça suffit ! »

  • « Etre d’une taille minimum d’1m70 sans talons. » Pour les plus petites, on se demandait s’il y avait moyen de moyenner. « C’est impossible, nous coupe tout de suite la directrice de l’organisation Miss France. Avant, il fallait mesurer au moins 1m72, j’ai déjà baissé la limite à 1m70. Geneviève [de Fontenay] disait : « Quand Miss France arrive quelque part, il faut qu’on la voie. » C’est injuste, mais c’est comme les qualifications en sport, on doit faire des temps au quart de seconde près. Ça permet aussi de réduire le nombre de candidates et il y a des concours de beauté pour les plus petites. Pour celles qui mesurent 1m69, avec un peu de yoga et d’étirements, on peut y arriver ! »

On n’a pas de limite de poids, de taille, elles peuvent faire un 40. On leur demande juste d’être agréables à regarder. »

  • « Bénéficier d’une excellente réputation et moralité. » Alors là, on avait besoin d’une petite définition parce qu’on ne comprend pas trop ce que ça veut dire. « Le règlement est une déclaration sur l’honneur, précise Sylvie Tellier. On ne fait pas d’enquête, on n’est pas la police. C’est plus une sensibilisation, on dit aux jeunes filles qu’elles sont un exemple, un modèle pour toutes les petites filles. Il y a beaucoup de vulgarité à la télévision, ici c’est non. Il arrive très souvent que les parents d’une jeune femme déçue, qui n’a pas gagné, nous fassent parvenir un dossier épais sur la gagnante. Dans ces cas-là, on juge. »
  • « Se comporter avec grâce, distinction et élégance et avoir une présentation soignée (tenue vestimentaire, hygiène corporelle, ongles et cheveux). » Est-ce que cela signifie qu’il faut porter du vernis et avoir un brushing impeccable tous les jours ? « On prend les trente miss régionales un mois en formation parce qu’il y a des jeunes femmes qui ne savent pas qu’on ne doit pas avoir de noir sous les ongles, un collant filé, les cheveux gras ou les dents sales… Il vaut mieux avoir un ongle bien taillé sans vernis qu’un ongle avec du vernis écaillé, soutient Sylvie Tellier. Niveau maquillage, on préfère également un petit coup de mascara et de blush plutôt que de se transformer avec des peintures de guerre. »

Retour en images sur l’élection de Miss Corse 2018 @misscorseoff. Félicitations @manonjeanmistraloff sache que je serai là pour t’épauler tout au long de ton aventure!👸🏼Un grand merci à @paolinipm qui a eu la gentillesse de me faire cette vidéo souvenir de ma remise de titre! #cameraman 🎥 Ps: Âme sensible s’abstenir.. 😂🤦🏼‍♀️ @instapierantoine #Edsheeran jusqu’au bout..! 👌🏼🎶 #misscorse #premieredauphine #missfrance2018 #remisedetitre #video #montage #edsheeran #perfectsong Merci à nos partenaires 💄👗💍💇🏼‍♀️ @lerevedeluna @erich__53in8___ @osanna.creazione @latmosphair2a @ysabellethomas @a_pedra_cosmetiques_ @callysthe_fr @sofitelajaccio @julien_dorcel_corse @corinedefarme

A post shared by E V A C O L A S (@evacolasoff) on

  • « Ne pas fumer lors de représentations publiques et, si consommation d’alcool, le faire avec la plus grande modération. » On remarque une plus grande souplesse avec l’alcool qu’avec la cigarette… « Les deux tuent, coupe tout de suite Miss France 2002. Donc je demande aux filles de ne pas fumer et de ne pas abuser de l’alcool. Mais nous sommes dans un pays de vignerons, où l’alcool fait partie du patrimoine. Il y a une tolérance pour l’alcool d’une façon générale en France. »
  • « Etre respectueuse des autres candidates. » On a déjà vu des croche-pattes, des choses comme ça ? « Non, mais l’esprit de camaraderie c’est vraiment une chose sur laquelle les filles sont notées, précise-t-elle. Je veux une fille sympa, qui aime les gens, une belle personne. Chaque jeune fille est observée par les chaperons, les membres de l’organisation, pendant le séjour des miss, on fait exprès de les mettre deux par chambre pour vérifier qu’elles sont sociables. On ne veut pas quelqu’un qui soit uniquement dans la course au titre. »