Le musicien Slash (Guns N' Roses) soutient le mouvement #MeToo

#METOO Pour autant, le guitariste reste inquiet en ce qui concerne les fausses accusations...

20 Minutes avec agences

— 

Le guitariste Slash
Le guitariste Slash — WENN

Pour Slash, rock star emblématique des années 1990 au sein des Guns N' Roses, le mouvement #MeToo est une véritable secousse. Assez puissante pour l’amener à jeter un regard mitigé sur ses comportements passés. « Je pense que le mouvement #MeToo​ est définitivement justifié - et il n’a que trop tardé », a déclaré le guitariste lors d’un entretien relayé par NME.

Slash.

A post shared by Guns N' Roses (@gunsnroses) on

« Et c’est pourtant compliqué lorsque vous êtes dans le contexte d’un foutu groupe de rock. Je dois admettre qu’il y a eu certaines fois, si je regarde dans mon passé, où… Bref, c’était consensuel », a-t-il ajouté.

Même si votre nom est lavé, le mal est fait

Pour autant, Slash n’a pas hésité à émettre des réserves concernant les cas de fausses accusations.

#GNRBTS

A post shared by Guns N' Roses (@gunsnroses) on

« Le problème, c’est que vous pouvez être accusé à tort de quelque chose, mais ça ne compte pas une fois que c’est sorti. Même si votre nom est lavé, le mal est fait. Et c’est franchement triste », a-t-il déploré.

>> A lire aussi : VIDEO. Les Guns N'Roses décrochent un record grâce à un vieux tube