Le tueur de John Lennon, Mark David Chapman, n'aura pas de liberté conditionnelle

ASSASSINAT Il avait assassiné le chanteur à son domicile en décembre 1980…

20 Minutes avec agences

— 

John Lennon et Yoko Ono
John Lennon et Yoko Ono — WENN

Mark David Chapman restera derrière les barreaux pour le meurtre de John Lennon qu’il a commis en décembre 1980. Sa demande de liberté conditionnelle a été refusée ce mercredi pour la dixième fois par les juges. 

D’après des documents du délibéré relayés par le magazine américain Time, sa sortie de prison « serait incompatible avec le bien-être et la sécurité de la société, et dénigrerait tant la sérieuse nature du crime en nuisant au respect de la loi ». 

Le verdict rendu  

Mark David Chapman, 63 ans, purge une peine de vingt ans pour son crime dans une prison située à New York. Et les motifs pour le refus de sa libération lui ont clairement été formulés.  

« Vous avez reconnu avoir soigneusement planifié et commis le meurtre d’une personne de célébrité mondiale dans la seule volonté de gagner de la notoriété, a-t-il été écrit dans la décision de justice. Alors qu’aucune vie ne vaut plus que celle d’un autre, vous avez choisi une personne qui n’était pas seulement connue mondialement et aimée par des millions d’autres, malgré la douleur et la souffrance causée à sa famille, ses amis et tant d’autres. Vous avez fait preuve d’un cruel mépris pour la sacralité de la vie humaine et la douleur et la souffrance des autres. » Sa prochaine audience est prévue en 2020.

>> A lire aussi : VIDEO. Le dernier journal intime de John Lennon a été retrouvé

>> A lire aussi : VIDEO. L'album dédicacé par John Lennon à son assassin est en vente