Lena Dunham assume tout: Elle pose nue sur Instagram neuf mois après son hystérectomie

SANS COMPLEXE Lena Dunham a fêté un anniversaire un peu particulier sur Instagram...

C.B.

— 

Lena Dunham, le 30 mai 2018 à une avant-première à New-York.
Lena Dunham, le 30 mai 2018 à une avant-première à New-York. — Gregory Pace/Shuttersto/SIPA

Décidément, Lena Dunham a décidé de tout montrer. Alors qu’elle n’hésite pas à expliquer qu’elle se sent mieux avec quelques kilos de plus et une silhouette moins « instagramable », l’actrice et créatrice de la série Girls a décidé de dévoiler complètement son intimité à ses fans pour un anniversaire un peu particulier.

Today is National Leathercraft Day, National Relaxation Day and National Lemon Merengue Pie Day. It’s also the 9 month anniversary of my hysterectomy. I’ve never celebrated the 9 month anniversary of anything and I realized last night why that number feels so funny- I won’t ever do it the way I planned to. My body is mostly healed and every day I find a new bruise on my heart, but today I offer myself gratitude: from the most pained place, I somehow knew to choose myself. The purest glint of who we are and know we can be is always available to us, calm and true at our center. My friend Paul named my uterus Judy, and when she was being uppity we called her out, hence the tattoo on my ribs, which hurt like fuck even through the pain meds: #RIPJudy. Today I give thanks for Judy, for her graceful exit and for this body, which is stronger than I’ve ever given it credit for. Happy Giving Birth To Myself Day.

A post shared by Lena Dunham (@lenadunham) on

Lena Dunham, 32 ans, célèbre en effet les neuf mois de son hystérectomie (retrait de l’utérus et du col de l’utérus) due à son endométriose. Elle commente : « Je n’ai jamais célébré l’anniversaire de neuf mois de quelque chose et j’ai réalisé hier soir pourquoi ce chiffre était si drôle - je ne ferai jamais rien comme je l’avais prévu. Mon corps est en grande partie guéri et chaque jour, je trouve un nouveau bleu sur le cœur, mais aujourd’hui je m’offre la gratitude : de l’endroit le plus douloureux [de mon corps], j’ai, d’une certaine manière, réussi à trouver qui j’étais. »

« Ce corps qui est plus fort que tout ce que j’aurais pu supposer »

En février, après plusieurs opérations inefficaces pour supporter son endométriose​, la jeune femme avait décidé d’avoir une réaction plus radicale. Une décision lourde dont l’actrice semble désormais ravie. « Mon ami Paul a prénommé mon utérus Judy, […] d’où le tatouage sur mes côtes, qui me faisait mal comme la maladie même lorsque je prenais des médicaments contre la douleur : #RIPJudy, se souvient Lena Dunham. Aujourd’hui, je remercie Judy pour son départ gracieux et pour ce corps qui est plus fort que tout ce que j’aurais pu supposer. »