Pour le bassiste de Blur, les Rolling Stones devraient penser à la retraite

MUSIQUE Et Led Zeppelin aussi...

20 Minutes avec agences

— 

Le bassiste de Blur, Alex James
Le bassiste de Blur, Alex James — WENN

Pour le bassiste de Blur, les groupes qui ont fait la gloire des années 60 et 70 devraient raccrocher les micros. Rien qu’à entendre les rumeurs d’une énième réunion de Led Zeppelin, Alex James sent le cheddar lui monter au nez. « Il y a des rumeurs d’une nouvelle reformation de Led Zeppelin mais personne ne veut vraiment entendre leurs foutus nouveaux morceaux, non ? Ils veulent entendre Starway to Heaven », a posé le musicien de Blur, qui s’est diversifié dans l’industrie fromagère, lors d’un entretien au Mirror.

« Quel âge avaient-ils quand ils ont fait Stairway to Heaven ? Genre 20 ans ? Et maintenant ils ont quel âge, au moins 70 ans », ajoute-t-il. Et au moment d’aborder le cas des  Rolling Stones et en particulier  Mick Jagger, le musicien n’est pas plus tendre.

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais

Pour Alex James, Mick Jagger et ses pierres qui roulent sont tout simplement « grotesques » et feraient mieux de rendre leurs tabliers. Mais ce qui est amusant, c’est que le bassiste ne voit pas la contradiction lorsqu’il laisse la porte ouverte à un nouvel album de Blur, formation qui, sans être antique, accuse son âge.

« Je ne vois vraiment pas pourquoi il ne pourrait pas y avoir un nouvel album de Blur. Nous sommes encore en vie et avons un contrôle raisonnable de nos facultés », a-t-il affirmé.

>> A lire aussi : VIDEO. Quand Grégoire annonce une reprise de Blur