VIDEO. La fille de Maurane en dit plus sur sa mort et son album posthume

HOMMAGE Lou Villafranca participe à l'élaboration de l'album de reprises de Jacques Brel auquel travaillait Maurane à sa mort...

B.C.

— 

La chanteuse Maurane en concert.
La chanteuse Maurane en concert. — SADAKA EDMOND/SIPA

La fille de Maurane le promet : l’album posthume de sa mère sera splendide. Lou Villafranca, 24 ans, accompagnait sa mère durant l’enregistrement de chansons qui devaient figurer sur un disque de reprises de Jacques Brel. « La dernière fois que j’ai vu ma mère, c’était en studio. Elle était en train de travailler ces chansons, explique la jeune femme dans une interview au ParisienElle est morte brutalement sans avoir le temps de terminer cet album dont elle était très fière. Elle aurait aimé que ce disque soit terminé. »

D’après sa fille, Maurane avait enregistré d’excellentes maquettes de sa voix sur des reprises de Ne me quitte pas, Vesoul, Quand on n’a que l’amour ou encore La chanson des vieux amants. « Il y a des perles dans ce qu’elle a enregistré, explique Lou Villafranca. Ma mère n’avait pas grand-chose à faire  pour que sa voix soit parfaite. C’était plutôt ses musiciens qui devaient recommencer. Il y a quatorze chansons exploitables. On va voir si on garde tout. »

Morte après une chute

L’album devrait sortir d’ici le mois d’octobre. Le temps, pour Lou Villafranca et le pianiste de Maurane, Philippe De Cock, d’ajouter des arrangements aux maquettes : « On a beaucoup de travail. L’idée est de le rendre le plus authentique possible. Elle souhaitait rendre hommage à Brel et faire quelque chose qui lui ressemblait. »

La fille de Maurane est également revenue sur les circonstances de la mort de sa mère : « C’est une cause accidentelle. Je n’ai pas envie d’en dire plus. Elle a fait une chute. Des médias ou même des artistes ont dit que ça pouvait être un suicide, ce n’est pas le cas du tout. J’étais très triste que l’on envisage ça. Elle remontait sur scène, elle rechantait… C’était absurde de dire ça. »