DJ, cocktails, péniche, tour Eiffel, copines... Miss France a fêté ses 24 ans dans un cadre sympa

HAPPY BIRTHDAY Mercredi soir, Maëva Coucke fêtait ses 24 ans en compagnie des anciennes Miss France et des miss régionales de sa promotion...

Claire Barrois

— 

Maëva Coucke entourée des miss régionales de la promotion 2018, le 28 juin à minuit pour fêter ses 24 ans.
Maëva Coucke entourée des miss régionales de la promotion 2018, le 28 juin à minuit pour fêter ses 24 ans. — Laurent VU/SIPA

« Maëva », « Catwalk », « Miss France » et « Couronnement ». Vous croyez qu’on vous propose de ressusciter le jeu Pyramide ? Pas du tout. Ce sont les noms des cocktails, légèrement orientés autour d’une thématique, qui étaient servis à l’anniversaire de Maëva Coucke, mercredi soir, sur une péniche parisienne. Etaient présentes, Sylvie Tellier, très enceinte, Camille Cerf, Marine Lorphelin, Laury Thilleman et Malika Ménard, ainsi que toutes les miss avec lesquelles Miss France 2018 était en concurrence pour obtenir sa couronne.

« On ne s’est pas vues depuis une E-TER-NI-TE ! » Les retrouvailles entre Laury Thilleman et Camille Cerf​ sont presque trop belles pour être vraies. Idem du côté des copines de promo de Maëva Coucke. Elles sont « RA-VIES » de se retrouver toutes ensemble pour faire le bilan des six derniers mois. Car depuis l’élection de Miss France 2018, certaines se sont revues, parfois en petit comité, mais le groupe au grand complet n’a jamais réussi à se réunir. Et le bilan des six derniers mois est un peu rude pour certaines.

« La meilleure et la plus unie » des promos de miss

« J’ai voulu faire du mannequinat, mais je suis trop grosse. » Passer à côté de miss grandes et fines et entendre ça, ça questionne. Alors on a creusé un peu le sujet. En dehors de la Miss France élue, les représentantes régionales voient la tornade d’événements dans laquelle elles étaient plongées depuis quelques mois s’arrêter d’un seul coup.

Dans cette promo de trente jeunes filles, « la meilleure et la plus unie » de mémoire de miss, elles avaient toute leur place, et un emploi du temps chargé. Mais après, le trou noir. Beaucoup ont pris une année sabbatique, trop chamboulées par ce qui venait de leur arriver pour continuer leurs études. L’une d’elle confie que retourner sur les bancs de la fac a été très difficile. On parle aussi de garçons, on fait le point sur les histoires de ces derniers mois.

L’autre bonheur un peu étonnant, pour ces miss accomplies, est de demander des selfies avec les « vieilles » miss. Et vas-y que je pose avec Marine Lorphelin, que je rougis quand Camille Cerf m’adresse la parole… Pourtant, les deux anciennes, très à l’aise et accessibles, passent de groupe en groupe, vraiment intéressées par le parcours des petites nouvelles. Marine Lorphelin a appris le jour même qu’elle avait obtenu le classement qu’elle souhaitait à la fin de sa sixième année de médecine, et Camille Cerf a passé sa journée en rendez-vous avec une marque dans l’optique de lancer un jour sa collection de lingerie. « J’ai toujours voulu travailler avec la dentelle de Calais, parce que c’est de là que je viens », glisse-t-elle.

Le soir de Maëva Coucke

Sylvie Tellier, la grande sœur des miss, est aussi là pour l’anniversaire de sa petite protégée. Elle prend des nouvelles de chacune, des selfies avec les anciennes Miss France… L’âme de la « famille des miss » dont elle aime parler, c’est elle. Parmi toutes les miss, un peu perdues, la grande sœur de Maëva et sa maman sont arrivées tout droit de Boulogne sur mer, où elles rentreront tout de suite après la soirée. Enfin, Maëva arrive sur un bateau riva, acclamée par la foule (ses copines, quoi) en délire. Rajouts de cheveux pour une crinière flamboyante, maquillage appuyé, ce soir, c’est son soir, et elle a tout donné.

« Je savais qu’on m’organisait une soirée, que les miss seraient là parce que c’est un peu pareil tous les ans et qu’on a un groupe sur Facebook où elles se donnaient l’heure d’arrivée, raconte Maëva à propos de sa fête surprise. Mais je ne savais pas où c’était. Le fait que toutes les filles aient fait le déplacement, c’était super-touchant. » Le DJ, les copines (et les cocktails) ont fait l’ambiance, mais la miss tenait à une chose : Ne pas souffler ses bougies avant minuit, pour faire son vœu le 28 juin, vraie date de son anniversaire. La miss est superstitieuse et sait se faire entendre !

Séquence émotion au programme

Comme la soirée avait lieu six mois après son élection, l’organisation Miss France lui avait prévu une petite rétrospective en vidéo de sa vie depuis son couronnement. « J’ai lâché ma petite larme, précise la miss. Je suis trop triste de me dire que ça fait déjà six mois. » Heureusement, les cadeaux lui ont remonté le moral : « J’ai été hypergâtée ! L’organisation miss France m’a offert une petite sacoche Chloé, j’ai eu des Louboutin de la part de Camille (Cerf), ma mère et ma sœur m’ont offert des bijoux… Beaucoup de miss m’ont offert des paniers garnis de leur région, je trouve ça mignon. »

Le 8 juin, Maëva Coucke travaillait toute la journée, mais elle a tout de même prévu de passer un moment en famille pour fêter l’événement. « Lundi, je vais chercher mon gros cadeau de l’année : ma Peugeot 2008, s’enthousiasme Miss France 2018. Comme je pouvais choisir la concession, j’ai pris celle de Boulogne-sur-Mer et je ferai un truc en famille. » Et pas celle des miss.