Les héritiers de Prince ne veulent plus du deal avec Tidal

POLEMIQUE Ces derniers accusent la plateforme de streaming d’avoir menti …

20 Minutes avec agences

— 

Prince au Bryant Park en 2006 pour l'émission Good Morning America
Prince au Bryant Park en 2006 pour l'émission Good Morning America — WENN

Les héritiers de Prince sont franchement remontés contre Tidal, la plateforme de streaming de Jay-Z. Suivant de récentes accusations concernant une fraude au niveau de la comptabilisation des streams, les ayants droit du défunt interprète de Purple Rain pourraient bien déchirer l’accord conclu avec la plateforme.

Tidal perdrait ainsi l’exclusivité sur les futurs albums posthumes de l’artiste qui pourraient voir le jour. Si on en croit les documents obtenus par TMZ, les avocats de Sharon, Norrine et John Nelson accusent Tidal « d’augmenter artificiellement le nombre de streams » pour l’album Lemonade de Beyoncé et The Life of Pablo de Kanye West.

Une histoire de gros sous

Si le directeur de Tidal, Richard Sanders, a évidemment nié ces affirmations, les héritiers de Prince n’en démordent pas. Si de telles choses sont mises en pratique, pour maximiser injustement les royalties de certains artistes, il est hors de question qu’ils s’en trouvent lésés.

A post shared by PRINCESTAGRAM (@prince) on

Pour l’heure, il est impossible d’avoir le fin mot sur cette affaire. Mais il semble bien que les détenteurs des droits sur le catalogue de Prince cherchent à casser leur contrat avec Tidal, que ces accusations soient fondées ou non.

>> A lire aussi : Tidal accusé d'avoir gonflé l'audience de Beyoncé et Kanye West