VIDEO. Un jour, Donald Trump a viré les One Direction d’un de ses hôtels

PEOPLE Comme le raconte le chanteur Niall Horan, son groupe avait refusé de rencontrer la fille de l’avocat du futur président des États-Unis…

20 Minutes avec agences

— 

Les chanteurs Liam Payne, Louis Tomlinson, Harry Styles et Niall Horan des One Direction
Les chanteurs Liam Payne, Louis Tomlinson, Harry Styles et Niall Horan des One Direction — WENN

Lundi, Niall Horan a trouvé le temps de passer sur le plateau du Late Late Show de James Corden entre deux dates de son Flicker World Tour. L’occasion pour l’artiste de raconter une anecdote des plus mémorables. Une fois, alors qu’il était en tournée avec les One Direction, le groupe avait posé ses valises dans un hôtel appartenant à Donald Trump à New York. C’est alors que le magnat vint les trouver pour leur demander de poser en photo avec la fille de son avocat.

Sauf que les One Direction se préparaient à jouer au Madison Square Garden, et ne voulaient vraiment pas être dérangés. « On lui a dit qu’on n’allait rencontrer personne parce que c’était un concert important », a déclaré Niall Horan lors de l’entretien relayé par le Hollywood Reporter.

Faire la promotion de l’hôtel

« C’était le plus gros concert de notre carrière », a continué Niall Horan. Mais quand Donald Trump s’est vu essuyer ce refus, sa réaction ne s’est pas fait attendre.

Les One Direction ont reçu l’interdiction d’utiliser la voie de garage de l’hôtel, les forçant à sortir par l’entrée principale où les attendaient une horde de fans surexcités. « De base, il voulait qu’on fasse la promotion de l’hôtel, a affirmé Niall Horan. Du coup, on est juste parti. »

>> A lire aussi : Du fantasme à la réalité, à quoi va ressembler la sexualité dans l'espace?