«Qu'elle me renvoie son écharpe»: Geneviève de Fontenay scandalisée par Miss Prestige National 2015

FAITS DIVERS Margaux Deroy, sacrée en 2015, a récemment été placée en détention provisoire pour « transport et détention de produits stupéfiants »…

F.R.

— 

Geneviève de Fontenay et Margaux Deroy, Miss Prestige National, lors du concours, le 18 janvier 2015.
Geneviève de Fontenay et Margaux Deroy, Miss Prestige National, lors du concours, le 18 janvier 2015. — FREDERICK FLORIN / AFP

« J’ai demandé qu’elle me renvoie son écharpe. Je suis consternée. (…) Rien ne pouvait prévoir ce comportement. Elle a sans doute été embarquée par un voyou. » Sollicitée ce vendredi par Franceinfo, Geneviève de Fontenay est en colère.

Margaux Deroy, sacrée Miss Prestige National en 2015 – un concours concurrent de Miss France crée par la dame au chapeau –, a été arrêtée le 7 juin dans la Sarthe avec son compagnon pour « transport et détention de produits stupéfiants ».

La jeune femme aurait déjà été destituée il y a trois ans

Mis en garde à vue, ils ont été présentés au parquet du Mans (Sarthe) le 11 juin, puis placés en détention provisoire. Si l’avocat de la jeune femme assure qu’elle nie « avoir baigné dans un quelconque trafic de stupéfiants », Geneviève de Fontenay ne veut rien entendre sur la présomption d’innocence et exige que son titre lui soit retiré.

Christiane Lillio, actuelle présidente du comité Miss Prestige National, assure que la reine de beauté avait déjà été destituée en 2016 « parce qu’elle avait accepté de défiler à Paris avec de la peinture sur le corps, complètement nue ». Comme le relaye Franceinfo, elle aurait reçu « un courrier recommandé » lui annonçant qu’elle était déchue de son titre.