VIDEO. La chanteuse Pink part en guerre contre les parcs aquatiques Seaworld

PEOPLE L'interprète de « What About Us » veut faire libérer les orques...

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Pink avant un soundcheck en mai 2016
La chanteuse Pink avant un soundcheck en mai 2016 — WENN

La chanteuse américaine Pink a pris part à la controverse qui entoure les parcs aquatiques Seaworld. En effet, de nombreuses associations de défense des animaux les enjoignent à libérer les orques détenues dans leurs parcs.

Dans un mail envoyé au patron de Seaworld et cité par Rolling Stone, elle a plaidé sa cause. « Quand est-ce que Seaworld transférera ses orques et ses autres mammifères marins dans des zones maritimes protégées pour les sauver – et se sauver », a-t-elle écrit, entre autres.

Apprendre les bonnes valeurs

Dans sa lettre, Pink fait appel à sa fibre maternelle. « La dernière chose que je souhaite est que mes enfants apprennent qu’il ''peut être acceptable'' d’exploiter ou de harceler quelqu’un juste parce qu’il ne nous ressemble pas. Mais c’est exactement ce que fait Seaworld en enfermant des animaux qui, s’ils étaient chez eux, dans l’océan, nageraient des dizaines de kilomètres par jour. A Seaworld, ils ne peuvent nager qu’en petits cercles. Certains sont si frustrés qu’ils mordent les bords en béton et les barres métalliques de leurs enclos », ajoute-t-elle.

De son côté, Seaworld a réfuté les accusations de Pink. Dans un communiqué envoyé à Rolling Stone, ils indiquent que leurs animaux sont bien traités. « Les animaux de nos parcs, et les dizaines de milliers que nous avons sauvés, reçoivent une attention de qualité supérieure de la part des meilleurs vétérinaires et experts », se défend l’entreprise.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Le dernier bébé orque né en captivité meurt à seulement trois mois