Non! Louboutin n'a pas interdit aux candidates des «Marseillais» de porter ses chaussures

IMAGE La maison Christian Louboutin et la production des « Marseillais » ont mis les choses au clair sur l’interdiction présumée du port des chaussures à semelles rouges dans l’émission…

Claire Barrois

— 

Jessica, Milla et Carla se sont énervées sur Snapchat parce qu'elles croyaient ne plus pouvoir porter de Louboutin.
Jessica, Milla et Carla se sont énervées sur Snapchat parce qu'elles croyaient ne plus pouvoir porter de Louboutin. — Capture d'écran / Snapchat

« Scandaleux », « minable », « discriminatoire »… Mardi, les candidates prêtes à embarquer pour Les Marseillais vs le Reste du monde ont donné de la voix pour exprimer leur mécontentement. La raison de cette colère ? Un message de la production de l’émission, Banijay, qui leur demandait de ne pas prendre de chaussures Louboutin pour le tournage à venir. La marque aurait, selon elles, engagé une action judiciaire contre Banijay pour que les fameuses chaussures à semelle rouge ne passent plus dans leur émission. En réalité, c’est plus compliqué que ça.

Contactée par 20 Minutes, la marque a nié ces « rumeurs mensongères circulant à propos de l’émission Les Marseillais diffusée sur la chaîne W9 », avant d’ajouter : « A ce jour, la Maison Christian Louboutin n’a engagé aucune action judiciaire, ni à l’encontre de la société de production Banijay, ni à l’encontre de l’un des participants de l’émission. » Que s’est-il passé pour en arriver là, dans ce cas ? La Maison Christian Louboutin précise « avoir eu des échanges avec la société de production, rappelant les bonnes pratiques concernant l’utilisation de sa marque, en particulier lorsque celle-ci est utilisée sans son accord, dans le cadre de programmes télévisés, conformément aux usages de la profession. » Ce que confirme la production.

« Ça n’est pas un drame et c’est tout à fait faisable »

« On a reçu une mise en demeure de la société Louboutin il y a quelques semaines, précise Florence Fayard, la directrice de la téléréalité chez Banijay. Ils estiment que la semelle rouge est un logo et à ce titre ils nous ont demandé de la flouter ou de la camoufler, comme c’est le cas pour toutes les marques. » Et la production avait plutôt intérêt à se mettre au pas. « Ils nous ont aussi fait comprendre que si nous ne nous exécutions pas, on se rendrait coupables de parasitisme [une usurpation de la notoriété de la marque]. »

Alors que Banijay s’engageait à ce que ça ne se reproduise pas, la question s’est (longuement) posée de savoir comment s'y prendre. Masquer le logo d’un tee-shirt avec un bout de scotch ou une broche, c’est facile. Pour des semelles de chaussures, c’est une autre histoire… « La décision a été prise de demander aux candidates de ne plus venir avec des chaussures à semelle rouge dans le programme, précise la productrice. Ça n’est pas un drame et c’est tout à fait faisable. »

Dans une volonté d’apaiser les esprits, Florence Fayard ajoute : « Certaines candidates, qui ont une affection particulière pour cette marque en tant que clientes ont été vexées que la marque ait envie d’être dissimulée parce qu’associée à l’émission. Or la demande ne s’adressait pas aux candidates mais à l’émission. Il y avait une demande de leur part, on apporte une solution de nôtre côté. » Contactée par 20 Minutes, la Grosse Equipe, société de production des Anges, affirme ne pas avoir été contactée par la marque.