La fille du réalisateur Woody Allen critique ses dernières déclarations

AGRESSION SEXUELLE Le réalisateur avait déclaré qu'il soutenait le mouvement #MeToo...

20 Minutes avec agences

— 

Woody Allen : de plus en plus de gens lui tournent le dos.
Woody Allen : de plus en plus de gens lui tournent le dos. — WENN

La fille adoptive de Woody Allen et Mia Farrow, Dylan Farrow, ne croit pas aux déclarations de son père adoptif. Le réalisateur, qu’elle accuse depuis des années d’avoir abusé d’elle alors qu’elle était enfant, est récemment intervenu dans une émission de télévision argentine pour défendre le mouvement #MeToo et affirmer  qu’il en était un ardent défenseur… Il a ajouté qu’il devrait même être considéré comme un exemple, tant son comportement avec les femmes a été parfait en 50 ans de carrière à Hollywood. Mais pour Dylan Farrow, tout ça n’est qu’une manœuvre.

« Tout ce que les déclarations grotesques de Woody Allen montrent, c’est sa volonté farouche de tenter de sauvegarder une carrière qui s’effondre », a-t-elle lancé sur Twitter.

Sans pitié

Elle poursuit en rappelant que ses premières déclarations concernant Harvey Weinstein (Woody Allen s’était dit « triste » pour le producteur et parlait de « chasse aux sorcières ») étaient selon elle plus représentatives de ce qu’il pensait vraiment de la situation et du mouvement #MeToo.

« Tout ce qu’il dit n’est qu’une stratégie de communication calculée pour tenter de décrédibiliser les allégations qui pèsent contre lui. Nous savons à quoi nous en tenir maintenant », a-t-elle conclu. Un avis qui semble être partagé, puisque le prochain film de Woody Allen, A Rainy Day in New York, n’a toujours pas de date de sortie.

>> A lire aussi : Moses Farrow, le fils de Woody Allen, prend sa défense contre sa mère