La chanteuse Lilly Allen s'en prend à YouTube

POLEMIQUE La plateforme de Google a supprimé des vidéos à la demande de la police britannique...

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Lily Allen
La chanteuse Lily Allen — WENN

Pour tenter de faire face à la recrudescence d’attaques au couteau au Royaume-Uni, Scotland Yard a demandé à YouTube de supprimer des vidéos de Drill, une sous-culture hip-hop lancée à Chicago dans les années 2010, ce que la plateforme a fait. Une initiative qui n’a pas plu à Lily Allen, qui s’en est ouverte sur Twitter.

Retweetant une utilisatrice appelée Greeneyedle0, qui explique qu’elle « n’aime pas le Drill, mais le blâmer pour les attaques au couteau dans la capitale est un bouc émissaire trop facile », la chanteuse a demandé à ses fans ce qu’ils en pensaient.

Une forme d’expression

Pour Lily Allen, il est honteux de censurer ces musiciens.

« Aux personnes qui encombrent mon fil en s’indignant pour la liberté d’expression de Tommy Robinson [journaliste britannique nationaliste], il s’agissait d’un outrage au tribunal, ces gamins s’expriment juste à travers leur musique. Gardez votre indignation pour eux », a-t-elle écrit.

Le Drill est un dérivé du hip-hop, décrit comme résolument sombre et violent, inspiré de la vie dans les quartiers difficiles de Chicago. Une variante britannique du genre a émergé dans le quartier de Brixton, à Londres, à partir de 2012.

>> A lire aussi : La chanteuse Lily Allen a été harcelée par le même homme pendant sept ans