VIDEO. Mariage princier: Protocole, coiffure, collants... Comment être une (vraie) princesse en 2018

ROYAUTE Samedi midi, Meghan Markle dira « oui » au prince Harry (si tout se passe bien), et deviendra par la même occasion une princesse, ou presque…

Clio Weickert et Mathilde Cousin

— 

Meghan Markle, bientôt une (presque) princesse.
Meghan Markle, bientôt une (presque) princesse. — Shutterstock/SIPA
  • La Californienne Meghan Markle va épouser le prince Harry samedi dans le château de Windsor.
  • Dans sa nouvelle vie d’altesse, elle va devoir respecter un protocole qui s’applique même à son apparence.
  • 20 Minutes a interviewé une experte en bonnes manières, qui livre ses conseils pour devenir une vraie lady.

De nos envoyées spéciales à Londres,

De Pasadena à Kensington Palace. Samedi à midi pétante, à la Chapelle Saint-George au château de Windsor, le prince Harry, fils cadet de Lady Diana et du prince Charles, prendra pour épouse Meghan Markle, une actrice californienne, fille d’une mère afro-américaine et d’un père d’origine irlando-hollandaise. Si épouser le dernier célibataire le plus convoité d’Angleterre ne fera pas d’elle une princesse au sens strict du terme, – seuls les enfants nés de sang royal peuvent y prétendre —, le mariage la propulsera illico presto au sein de la famille royale.

Qui dit royauté, dit calèche, faste et élégance, mais aussi protocole, règles strictes, corgis et reine d’Angleterre. Comme le relate Andrew Morton dans la biographie non autorisée Meghan, de Hollywood à Buckingham avec le prince Harry, la jeune femme a dû (ré)apprendre les bonnes manières, avant de croiser le regard de sa future « grand-mère ». Au Rose Tree Cottage, « une petite enclave anglaise nichée à Pasadena », Meghan a notamment « appris à lever le petit doigt en tenant sa tasse et sa soucoupe, avant de siroter son Earl Grey », précise le biographe (p.238).

Malheureusement (ou heureusement ?), la vie de (presque) princesse ne tient pas qu’à une bonne tasse de thé. Pour comprendre ce que réserve à Meghan Markle cette nouvelle vie, 20 Minutes a rencontré Isobel Kershaw, fille d’un authentique lord britannique, styliste et experte en bonnes manières à la British School of Etiquette.

Impeccable jusqu’au bout des ongles

A chaque sortie publique, Meghan Markle est scrutée, photographiée sous tous les angles. Son apparence est donc primordiale. En tant que représentante de la monarchie, elle doit être impeccable. Cela passe par un maquillage « qui doit être aussi discret et frais que possible », explique Isobel Kershaw. En clair, fini le smoky eye pour Meghan. L’important, c’est de bien prendre soin de sa peau, souligne l’experte. L’étiquette s’applique jusqu’au bout des ongles : les vernis de couleur vive sont prohibés. On n’ose même pas mentionner le nail art

Une coiffure raffinée

Même la coiffure de Meghan est codifiée. « La coiffure doit être raffinée et naturelle, détaille Isobel Kershaw. Il ne doit pas y avoir d’extensions et la coloration ne doit pas être trop voyante. » Le modèle : le brushing impeccable de Kate Middleton. L’anti-modèle : Christina Aguilera au début des années 2000.

Les règles ne s’arrêtent pas là : une vraie lady doit savoir quand elle doit attacher ses cheveux et quand elle peut les lâcher. « Ma règle serait d’attacher ses cheveux quand on se marie. Pour son mariage, Meghan Markle pourrait porter un chignon bas et un diadème. »

Meghan, il faut porter des collants

Première règle : connaître son corps et s’habiller en fonction, souligne l’experte en bonnes manières. Pour choisir la tenue parfaite, l’actrice américaine aura l’embarras du choix. « Tous les stylistes et couturiers vont vouloir l’habiller », remarque Isobel Kershaw. Mais Meghan n’est pas à l’abri d’un fashion faux pas.

Lors de l’annonce de ses fiançailles, elle ne portait pas de collants – grave erreur -, quant à son manteau, « il était mal noué ». Ajoutez à cela que la robe n’était pas à la bonne longueur par rapport à son manteau et voilà la malheureuse Américaine rhabillée pour l’hiver. Fort heureusement, la jeune femme s’est depuis rattrapée lors de ses sorties publiques.

Des règles archaïques ?

La monarchie a-t-elle vraiment évolué depuis Diana ? Meghan Markle et tous les autres membres de la famille royale doivent encore respecter un protocole détaillé. « Je ne crois pas que ce soit aussi détendu que William et Harry le souhaitent, confie l’experte. Regardez quand Kate Middleton a accouché, elle a dû sortir en étant impeccable. »

Diana a quand même apporté un vent d’air frais, notamment en étant « tactile », rappelle Isobel Kershaw. « Auparavant, jamais aucun membre de la famille royale n’avait touché quelqu’un de malade en public. » Mais il y a toucher et toucher : Meghan Markle, qui a étreint des gens lors de sorties officielles, devrait cesser de le faire, souligne l’experte. Difficile, en effet, d’imaginer la reine ou le prince Charles donner un hug… Mais Meghan Markle a tous les atouts pour ce nouveau rôle. Et puis, au fond, « tout ce qui compte, c’est qu’il s’agit de deux personnes qui s’aiment ». L’amour dans une cage dorée ?