Keith Richards demande aux américains de se débarrasser de Donald Trump

MUSIQUE Le guitariste des Rolling Stones raconte son expérience avec le président des États-Unis…

20 Minutes avec agences
— 
Keith Richards
Keith Richards — WENN

Pour Keith Richards, l’Amérique ferait mieux de se débarrasser de Donald Trump, comme il avait eu à le faire lui-même ; à l’aide d’un couteau. Les faits remontent à 1989 alors que l’actuel président des États-Unis était le promoteur d’un concert des Rolling Stones à Atlantic City intitulé Donald Trump presents the  Rolling Stones.



Mais au moment de constater que ce dernier avait été un peu gourmand au niveau de sa rémunération, le sang du guitariste n’a fait qu’un tour. « J’ai sorti ma lame, je l’ai posée sur la table et j’ai dit : "Tu dois t’expliquer avec ça mec", a déclaré Keith Richards lors d’un entretien relayé par CNN.

Ne dites pas que je ne vous avais pas prévenus

« Maintenant, l’Amérique doit se débarrasser de lui, a continué Keith Richards. Ne dites pas que je ne vous avais pas prévenus. »

D’ailleurs, ça n’a pas été la dernière fois que les Rolling Stones se sont fait flouer par Donald Trump, puisque leur titre You Can’t Always Get What You Want était devenu un des hymnes de campagne du futur président. Et bien évidemment, il n’avait pas demandé la permission.