VIDEO. Mariage princier: Rencontre, escapade... Cinq choses à savoir sur l'histoire d'amour de Meghan Markle et du prince Harry

LOVE Retour sur une love story qui a commencé il y a deux ans déjà…

Clio Weickert

— 

Le prince Harry et Meghan Markle se diront oui samedi.
Le prince Harry et Meghan Markle se diront oui samedi. — Anwar Hussein/SIPA

Avec un peu de chance, samedi, le soleil brillera à plein feux dans le ciel londonien, mais Harry ne verra que les yeux de Meghan. Le prince et la Californienne se diront oui devant un parterre d’invités triés sur le volet, lors d’un mariage princier qui s’annonce légendaire. Le sacre d’une histoire d’amour qui a débuté il y a deux ans déjà, et qui ne cesse depuis de passionner les fans du monde entier. Mais comment se sont-ils rencontrés ? Les deux tourtereaux ont-ils eu le coup de foudre ? 20 Minutes vous révèle les coulisses de leur histoire d’amour.

Où en était Meghan et Harry dans leur vie amoureuse avant leur rencontre ?

Meghan Markle était célibataire, séparée du chef culinaire canadien Cory Vitiello. Auparavant, elle avait été mariée au producteur californien Trevor Engelson pendant trois ans (de 2011 à 2014). Rappelons que le duc de Windsor avait dû renoncer au trône en 1936 pour pouvoir épouser Wallis Simpson, deux fois divorcée. Du côté d’Harry, le fils cadet de Lady Di s’était enfin posé. Célibataire, il avait derrière lui plusieurs relations longues très médiatisées, dont Chelsy Davy (présente au mariage de Kate et William), puis Cressida Bonas, de 2012 à 2014. Au printemps 2016, les deux jeunes gens étaient donc des cœurs libres.

Comment se sont-ils rencontrés ?

Leur rencontre ne tiendrait pas du tout au hasard, mais plutôt à Markus Anderson, un ami commun. Selon certaines rumeurs, Harry aurait flashé sur Meghan en mai 2016, lors des Invictus Games à Toronto. Quelques semaines plus tard, fin juin, l’actrice se serait rendu à Londres, pour assister à un match de Serena Williams, dont elle est proche. La sachant en Angleterre, le prince aurait demandé à Markus d’organiser une soirée privée dans le très select club Soho House, et d’y inviter la Californienne. Selon Andrew Morton, auteur de la biographie non officielle de la jeune femme, « le coup de foudre fut immédiat, comme dans un film » (p.190). Le 3 juillet, deux jours avant son retour au Canada, Meghan aurait posté une photo sur Instagram (son compte est désormais désactivé), avec pour légende « Love Hearts à Londres ». A-D-O-R-A-B-L-E.

Comment Harry a-t-il séduit la Californienne ?

Toujours selon le biographe, Meghan aurait été « immédiatement conquise par sa sensibilité, elle sentit que c’était un homme qui, sous le badinage et les propos de circonstance, cherchait un havre de paix ». Si le charme semble avoir opéré très vite, un safari au Botswana, le piège à filles d’Harry, a porté le coup fatal à la jeune femme. Un petit havre de paix où le prince avait pour habitude d’y emmener ses petites amies, la présentatrice Natalie Pinkham, Chelsy Davy ou encore Cressida Bonas, rapporte Andrew Morton. « Ce fut dans ce paradis naturel que la relation du couple s’approfondit et qu’ils comprirent tous les deux que ce qui leur arrivait était spécial », écrit-il (p.202). Le train de l’amour était en route.

Combien de temps se sont-ils cachés ?

Craignant les paparazzis, Meghan et Harry ont vécu leur idylle en secret pendant quelques mois, multipliant les allers-retours entre l’Angleterre, où vivait le prince, et le Canada, où l’actrice tournait dans la série Suits. A Londres, le couple se cachait au Nottingham Cottage, dans l’enceinte de Kensington Palace, où Kate et William avaient eux-mêmes séjourné. Tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’au mois d’octobre 2016, lorsque le Sunday Express dévoila l’idylle entre les deux tourtereaux dans un article intitulé « La romance secrète d’Harry avec une star de la télévision », rapporte Andrew Morton. Suivit alors un emballement de la presse, des tabloïds, et des trolls sur Internet. Et c’est le 8 novembre que Kensington Palace a décidé de mettre un terme à tout ça, en officialisant la relation dans un communiqué. Les fiançailles furent quant à elles annoncées le 27 novembre 2017.

La famille royale a-t-elle accepté Meghan facilement ?

Visiblement, oui. L’entretien avec la reine semble s’être déroulé à merveille, particulièrement avec les dorgis d’Elisabeth, séduits par Meghan. « J’ai passé trente-trois ans à me faire aboyer dessus et lorsque Meghan entre, pas une seule manifestation d’hostilité », aurait plaisanté Harry, dévoile Andrew Morton (p.240). La jeune femme fut aussi très bien accueillie par Kate et William, les deux couples sont désormais appelés les « Fab Four », les « quatre fabuleux ». Fait exceptionnel, Meghan a même été invité à célébrer Noël avec la famille royale en décembre dernier, alors qu’en théorie, seuls les membres de la famille peuvent y assister. Selon Andrew Morton, la jeune femme aurait offert un hamster en peluche qui chante à la reine (p.262). Oui oui, vous avez bien lu, un HAMSTER EN PELUCHE QUI CHANTE.

>> A lire aussi: Invités, gâteau, coûts... Dix choses à savoir sur le mariage de Meghan Markle et du prince Harry