La chanteuse Taylor Swift clashe une nouvelle fois Kanye West et sa femme

CLASH Elle a évoqué la controverse sur scène lors du premier concert de sa tournée...

20 Minutes avec agences

— 

Taylor Swift : haters gonna hate !
Taylor Swift : haters gonna hate ! — WENN

La chanteuse Taylor Swift s’est expliquée sur sa polémique avec Kanye West et on peut dire qu’elle lui en veut encore. « Il y a deux ans, quelqu’un m’a traitée de serpent sur les réseaux sociaux, et c’est resté. Puis plein de gens ont dit plein de choses sur moi, ça m’a fait beaucoup de mal. Je ne savais pas si j’allais pouvoir continuer à faire ce que je fais. Je voudrais dire à ceux qui se font traiter par des brutes sur les réseaux sociaux que ça ne doit pas vous vaincre. Ça peut vous renforcer », a-t-elle dit au public lors de son premier concert comme le relate le Washington Post.

Petit rappel. Taylor Swift s’était attaquée à Kanye West pour sa chanson Famous dans laquelle il disait à son sujet : « j’ai rendu cette p*te célèbre ». Le rappeur avait alors affirmé qu’elle avait validé ces paroles, ce que Taylor Swift a nié. C’est alors que Kim Kardashian a publié une vidéo montrant son mari au téléphone avec la chanteuse qui confirme en effet que les paroles lui conviennent. Kim Kardashian l’avait par la suite traitée de serpent. Un qualificatif qui lui colle à la peau, et qu’elle a fait sien.

La paix n’est pas pour tout de suite

On le voit, Taylor Swift ne compte pas tout de suite faire la paix avec Kim Kardashian et Kanye West, bien qu’elle ne les ait jamais nommés explicitement sur scène.

#reptourglendale

A post shared by Taylor Swift Updates (@taylorswift.updates13) on

Son concert s’est de plus conclu sur un titre de Reputation, This Is Why We can’t Have Nice Things, qui est sans nul doute à propos de l’incident. Elle y chante : « Et voici pour toi, car le pardon est quelque chose de bien », avant de se mettre à rire et de lâcher « je n’arrive même pas à le dire sérieusement ».

Ambiance !

>> A lire aussi : Un fan s’est encore introduit chez Taylor Swift